D’où vient la coutume de fêter le dernier jour de l’année et d’organiser la fameuse soirée du « réveillon » ? Certainement pas de nos contrées arabo-musulmanes. Pourtant, ce sont les romains-qui ont bien séjournés chez nous- qui ont été les premiers à fêter le dernier jour de l’année.

Le réveillon

Ce sont nos amis les romains qui ont été les premiers à fêter le dernier jour de l’année du calendrier grégorien. Les premiers réveillons se sont d’ailleurs déroulés à Rome où des repas étaient organisés. La tradition voulait que plus il y ait de repas, plus prospère serait l’année suivante. De longues tables s’enchaînaient alors avec un nombre infini de plats que les romains mangeaient jusqu’à l’arrivée du jour suivant. Depuis, la tradition a été gardée et s’est même propagée pour qu’aujourd’hui encore et dans de nombreux pays de différentes confessions, les hommes fêtent cette soirée du réveillon autour d’un bon et grand repas, en famille ou entre amis.

La Saint-Sylvestre

Qui est ce Sylvestre que les chrétiens semblent célébrer sans trop s’en rendre compte ? C’est que Sylvestre Ier a été le 33ème pape du 31 janvier 314 au 31 décembre 335. C’est donc la date de son décès qui est célébrée chaque année. Pourquoi l’est-il ? Parce que d’après ce qu’on raconte, Sylvestre instaura la tolérance du christianisme au sein de l’Empire Romain. On lui attribue aussi de nombreux miracles. Sylvestre aurait aussi été réputé pour avoir risqué sa vie en hébergeant un chrétien dans sa demeure en pleine période de conflit religieux. Il serait l’un des premiers saints canonisés sans avoir subi le martyr.

En Tunisie, nous sommes de plus en plus nombreux à fêter ce dernier jour de l’année vu que le calendrier grégorien est de mise dans le pays. Cependant, nous fêtons aussi le nouvel an de l’Hégire chaque année. Ce qui nous fait deux occasions pour bien manger et faire la fête en famille. Joyeuses fêtes!