« Les joies de la grossesse #1 » par Zineb Abidi

0
1734

Zineb du blog « Les caprices de Zaineb » est enceinte de son premier enfant. C’est donc tout naturellement qu’elle a choisi de partager avec nous cette magnifique expérience. Chaque semaine, la jeune blogueuse nous parlera de son ressenti et de ses appréhensions durant cette aventure. Découvrez son premier papier.  

Je ne suis pas habituée à faire ce type d’articles. Je suis blogueuse et Youtubeuse mode et beauté et depuis peu, je fais partie de « la secte des futures mamans ». Je vois des bébés partout, je n’arrête pas de voir des stars ou des proches annoncer leur grossesse alors que je pensais être la seule…Mariée depuis 3 ans, l’envie de fonder une famille devenait pressante et sans vraiment m’y attendre, un jour de retard, j’ai fait le fameux test qui m’annonce que j’étais enceinte. Je décide toutefois de ne pas l’annoncer et préfère subir une prise de sang pour être sûre et ne pas me faire une fausse joie. Fort heureusement, ma grossesse est confirmée et c’est un petit bonheur de porter un enfant. Toutefois, je n’arrivais pas à réaliser encore car mon corps ne changeait pas. D’ailleurs, je me mettais toujours devant la glace pour voir si mon ventre grossissait ou pas. C’est ce qui est troublant au début.

zineb-ab

Et les ennuis arrivèrent un matin au réveil : les premières nausées. C’était un vrai calvaire car je pensais qu’elles n’arrivaient que le matin sauf que pour moi, ça a été toute la journée. Cela a duré trois mois où j’avais l’impression d’avoir constamment la gastro. Le pire, c’est que ça arrive sans prévenir. D’ailleurs, j’ai directement appelé ma mère et mes tantes pour leur en parler car j’en souffrais réellement surtout que je voyais les femmes enceintes autour de moi crier haut et fort les joies de la grossesse, contrairement à moi.

zineb

En plus des nausées, j’étais tout le temps fatiguée et donc obligée de rester chez moi. Je ne pouvais plus sortir avec mes amies car toutes les odeurs me gênaient, la cigarette en particulier. Le fait de ne plus sortir me rendait malheureuse et j’avais parfois des idées noires.

Mais tout a changé à ma première échographie quand j’ai vu ce petit être grandir en moi. Voir son cœur battre a estompé toutes mes idées sombres et tristes. Et depuis ce jour, le lien entre nous deux a commencé à se créer…