Les aliments du bonheur, ces aliments qui vous veulent du bien

0
588

On se nourrit pour assouvir un besoin, pour apaiser une sensation de faim. On se nourrit pour vivre, pour faire fonctionner son corps et son esprit. On se nourrit pour être en bonne santé, en forme… Mais est-ce qu’on se nourrit pour être heureux ? Certes, certains mets nous apportent de la joie, que ce soit pour le sentiment de rassasiement que pour le plaisir gustatif éprouvé. Certains sont heureux en mangeant des gâteaux, d’autres raffolent des burgers… Néanmoins, un seul et unique aliment peut-il à lui seul affecter notre humeur ? La réponse est oui ! Alors, comment ce qu’on met dans notre assiette peut-il être responsable de notre bonheur ? Voici la réponse en cinq exemples :

La banane

banana

Outre la vitamine B6 et le magnésium, ce fruit est riche en tryptophane. Qu’est-ce que cela a à voir avec le bonheur ? Et bien, ce dernier est un acide aminé que notre corps transforme en sérotonine, connue sous le nom de l’hormone du bien-être, un neurotransmetteur qui joue un rôle fondamental dans l’équilibre de l’humeur.

Le chocolat, noir de préférence

chocolat

Quand on a un coup de blues, c’est connu, on se dope le moral à coup de chocolat. Mais quel est donc le secret derrière cet aliment miracle du bonheur ? Tout comme la banane, le chocolat, ou pour être plus précise, le cacao, contient du tryptophane, le fameux précurseur de la sérotonine. De plus, le chocolat contient de la phényléthylamine et de l’anandamide connues pour leurs propriétés euphorisantes.

Les amandes

Non seulement elles sont peu caloriques, mais tout comme la banane et le chocolat noir, elles contiennent aussi du tryptophane. D’autre part, ce fruit est également riche en magnésium connu pour ses vertus anti-stress. Une petite poignée d’amandes par jour est vivement conseillée.

Le thé et le café 

cafe

La caféine, cet alcaloïde présent dans le café et dans le thé, stimule la production de dopamine. Or la dopamine est un neurotransmetteur qui augmente la motivation et rend plus sensible au plaisir. Et qui dit plaisir, dit aussi bonheur. Cependant, attention à l’excès, en particulier du café, qui peut rendre irritable.

Les poissons gras

Outre le tryptophane et la vitamine B6, qui jouent un rôle important dans la synthèse de certains neurotransmetteurs tels que la sérotonine, les poissons gras tels que la sardine, le maquereau, l’anchois ou le saumon, etc. sont riches en oméga-3. Or les oméga-3, dits acides gras essentiels, assurent une meilleure fluidité de la membrane neuronale, et par conséquent une bonne diffusion des nutriments et des neurotransmetteurs.