Les aliments aphrodisiaques : ça chauffe dans votre assiette

0
4543

La soirée de la Saint-Valentin est l’occasion de casser la routine et de passer un moment romantique avec son conjoint. C’est aussi l’occasion d’exciter les papilles et de faire monter la température. Grâce à certains aliments, il vous sera désormais possible de joindre l’utile à l’agréable en vous régalant à table ainsi que sous la couette. 

Vous ne croyez pas aux filtres d’amour et pourtant, les aliments ayant une influence sur le désir sexuel existent réellement. Déjà utilisés dans les rites amoureux en Egypte, Grèce ou en Inde depuis la nuit des temps, les aphrodisiaques sont connus pour booster la libido. Vous ne nous croyez toujours pas ? On vous donne la liste des aphrodisiaques et des aliments à éviter. On parie que vous allez adorer ! 

L’huîtreC’est l’aliment aphrodisiaque par excellence quitte à tomber dans les clichés. Il contient du zinc, oligo-élément indispensable à la synthèse de la testostérone et qui stimule la production de spermatozoïdes. D’ailleurs un manque en zinc entraîne automatiquement une baisse de la libido. L’huître contient aussi du potassium nécessaire à la spermatogenèse et de l’histidine qui réchauffe les zones érogènes lors du rapport sexuel.

Le piment et le poivreVasodilatateurs, le piment et le poivre ont des vertus aphrodisiaques car ils favorisent la circulation sanguine. Ce sont également des aliments réchauffants et énergisants qui stimulent le désir.

La cannelleC’est l’épice aphrodisiaque la plus ancienne. Stimulante et tonifiante, la cannelle est également un vasodilatateur qui facilite la circulation sanguine. Elle influe aussi sur l’action des oestrogènes sur les organes génitaux. D’ailleurs selon la légende, le filtre d’amour bu par Tristan et Iseult contient de la cannelle. 

La vanilleL’odeur de la vanille serait un stimulant sexuel qui agirait sur le système nerveux central. Elle a aussi la réputation de donner force et vigueur aux hommes. 

Les câpresOn leur attribue des vertus tonifiantes, stimulantes et aphrodisiaques. En Italie, il est coutume d’en manger crues lors de  la messe de la Pentecôte pour régler des problèmes d’impuissance.  

L’avoineC’est une excellente source d’arginine, un acide aminé qui contribue à la production de monoxyde d’azote afin de dilater les vaisseaux sanguin ce qui contribue à bien irriguer les parties génitales. L’avoine contient aussi des alcaloïdes aux effets désinhibants, stimulants et euphorisants. 

Le ginsengPrisée des chinois depuis la nuit des temps, cette racine renforce le système nerveux et stimule la vitalité physique et psychique. C’est également un produit naturel et puissant pour l’homme puisque grâce à ses propriétés vasodilatatrices, il favorise l’afflux du sang vers le pénis et permet une érection plus forte et plus durable. 

Les patates doucesRiches en potassium, les patates douces permettent de lutter contre les dysfonctions érectiles. Elle contiendrait également des hormones proches de nos hormones sexuelles. 

Les amandesLes amandes sont riches en zinc qui favorise la production des hormones sexuelles masculines. Elles contiennent également du sélénium qui booste la fertilité et de la vitamine E qui prévient les maladies cardiaques. Symbole de fertilité, les romains la lançaient aux jeunes mariés pour favoriser une abondante progéniture.

Le safranCette épice est un stimulant des zones érogènes puisqu’elle éveille les sens. Le safran aurait même les mêmes effets que les hormones sexuelles. Il accroit la libido et lubrifie les muqueuses vaginales desséchées. Dans la mythologie grecque, Zeus l’utilisait pour multiplier sa force sexuelle, rien que ça !

Le cacao : Il serait à la fois un aphrodisiaque et un euphorisant puisqu’il stimule la sécrétion d’endorphine, l’hormone du bonheur. Il contient également de la phényléthylamine qui ferait naître le désir sexuel ainsi que du tryptophane qui est impliqué dans l’excitation sexuelle. A vos tablettes de chocolat noir !

Attention, les aliments à éviter !

Contrairement aux aliments aphrodisiaques qui boostent votre libido, d’autres  affaiblissent vos émois et risquent de rendre votre soirée moins érotique que prévu. 

L’alcool En petite quantité, l’alcool désinhibe certes mais si vous en abusez, il fait retomber le désir sexuel. Il tend aussi à perturber l’érection masculine et à diminuer le plaisir chez la femme. Des études ont en effet montré que le plaisir décroissait à mesure que le taux d’alcoolémie augmentait.

Les aliments trop grasTrop riches en graisses saturées et en cholestérol, ils peuvent gêner la circulation sanguine et affecter les fonctions sexuelles. 

L’ail : C’est un aphrodisiaque encéphalique et psychogène mais attention à l’haleine ! Il est donc à consommer avec modération si vous envisagez une fin de soirée torride.

 

]]>