«Le violeur, c’est toi!», l’hymne féministe chilien repris par les Tunisiennes

0
321
Crédit photo : Youssef Abdellah Ben Ammar

Le 14 décembre dernier, le collectif tunisien Fal Gatna a repris une chorégraphie féministe à la Place de la Kasba de Tunis. Yeux bandés, les militantes se sont alignées et ont dénoncé en dialecte tunisien les violences faites aux femmes.

« Ce n’est pas ma faute, ni de l’endroit où je me trouvais, ni des vêtements que je portais…. le violeur, c’est toi! » telles sont les paroles prononcées par les jeunes femmes. Elles ont été ainsi plus d’une soixantaine de participantes à dire stop à l’impunité des agresseurs et à la complicité du gouvernement et des policiers.

Crédit vidéo : AFP

Né lors de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, cet hymne féministe a été créé par le collectif chilien Las Tesis en réponse à une enquête sur les agressions sexuelles au Chili. La première manifestation a été largement relayée sur les réseaux sociaux. Depuis le chant et la chorégraphie ont fait le tour du monde : en Colombie, au Mexique , en Argentine, en Angleterre , en Espagne, en Allemagne, en Belgique , en France et enfin en Tunisie.