Le vapotage 95% moins dangereux que la cigarette, selon des spécialistes britanniques

0
1804

Pour la septième année, Public Health England (PHE) – agence exécutive du ministère de la Santé et des Affaires sociales du Royaume-Uni – poursuit sa campagne Smokefree Health Harms pour inciter les fumeurs à remplacer la cigarette par un autre moyen de substitution, comme sa version électronique. Dans une vidéo promotionnelle de 2 mn 42, les deux spécialistes Lion Shahab et Rosemary Leonard réalisent une expérience révélant l’état de nos poumons dans trois cas distincts : en fumant une cigarette « classique », en vapotant ou en respirant un air relativement pur.

Les résultats sont évidemment (visuellement) impressionnants puisque le goudron a rempli l’intégralité de la cloche utilisée par les deux spécialistes qui ont rappelé que cette substance était à l’origine d’arrêts cardiaques, cancers, etc. La cigarette électronique, de son côté, n’a laissé que quelques traces de vapeur. « Nous voulons encourager plus de fumeurs à essayer et arrêter complètement à l’aide de cigarettes électroniques ou de substitut de nicotine comme les patches ou les gommes à mâcher, ce qui leur permettra d’augmenter significativement leurs chances de réussite », ont expliqué les spécialistes. Même si la cigarette électronique n’est pas totalement sans danger, elle reste à 95% moins dangereuse que la cigarette utilisant du tabac.

En décembre 2017, la campagne Smokefree Health Harms avait publié une vidéo montrant les dégâts de la cigarette sur le corps d’un fumeur. « Chaque cigarette que vous fumez entraîne un empoisonnement au goudron en pénétrant votre système sanguin et se propageant dans toutes les parties de votre corps. Si vous aviez la possibilité de voir les dégâts, vous arrêteriez », prévenait la voix off.