Le prix Goncourt sera annoncé depuis le musée du Bardo

0
817

Après la révélation de la liste des 15 ouvrages sélectionnés pour participer au prix Goncourt 2015, le 3 septembre dernier, le Figaro littéraire vient d’annoncer que les 4 finalistes seront révélés le 27 octobre prochain…depuis le musée du Bardo.

Comme à l’accoutumée, Bernard Pivot, le célèbre journaliste littéraire qui préside le jury accompagnera des membres du jury en Tunisie et nous révèleront les finalistes de ce prestigieux prix français de la littérature.

Le finaliste des 4 sera choisi le 3 novembre et le prix sera décerné par l'Académie Goncourt, après trois présélections successives (sélection des ouvrages le 3 septembre, présélection le 6 octobre et deuxième présélection le 27 octobre)

Pour la petite histoire, l'Académie Goncourt regroupe dix membres à vie qui se réunissent, depuis 1914, tous les premiers mardis du mois dans le salon du premier étage du restaurant Drouant. Au début de la rentrée littéraire, le jury annonce une première sélection de livres (6 octobre), puis une deuxième sélection (celle-là même qui se fera à Tunis cette année le 27 du même mois), pour donner au final le nom du finaliste lors d’un déjeuner au restaurant Drouant et d’un vote au début du mois de novembre.

Les 15 titres en lice :

Un amour impossible, par Christine Angot (Flammarion)

Soudain, seuls, par Isabelle Autissier (Stock)

Titus n’aimait pas Bérénice, par Nathalie Azoulai (P.O.L)

Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes, par Olivier Bleys (Albin Michel)

Boussole, par Mathias Enard (Actes Sud)

Au pays du p’tit, par Nicolas Fargues (P.O.L)

Un papa de sang, par Jean Hatzfeld (Gallimard)

Les Prépondérants, par Hédi Kaddour (Gallimard)

Eva, par Simon Liberati (Stock)

Petit piment, par Alain Mabanckou (Seuil)

Ce pays qui te ressemble, par Tobie Nathan (Stock)

Il était une ville, par Thomas B. Reverdy (Flammarion)

2084, par Boualem Sansal (Gallimard)

Retiens ma nuit, par Denis Tillinac (Plon)

D'après une histoire vraie, par Delphine de Vigan (JC Lattès)

 

 

]]>