Le photographe tunisien Slown expose pour la première fois à Paris

0
447

Du 20 avril au 4 mai, l’artiste photographe tunisien Slown expose, pour la première fois en France à titre personnel, à la galerie parisienne La La Lande. Le public parisien pourra ainsi découvrir une vingtaine de ses oeuvres dont certaines ont profité de la subligraphieune technologie permettant de reproduire des images de très haute qualité sur des matériaux durs recouverts d’un vernis polyester. D’autres photos ont quant à elles bénéficié d’un tirage fine art.

Le monde et son absurdité

« L’image, comme l’imaginaire sont des mondes sous influence. Ayant grandi dans la torpeur de la dictature bien-pensante, autoritaire et hypocrite de Ben Ali, Slown a trouvé refuge dans une boite magique, la télévision. Il a découvert à travers elle des réalités parallèles, dont l’esthétique et également le fond juraient avec l’univers aseptisé dans lequel il se cantonnait jusqu’alors.

Fine art sur papier Baryta avec cadre aluminium Neilsen ©Slown

Avec un humour noir, Slown tente de raconter le monde et son absurdité, que ce soit la publicité et ses petits mensonges, complice de nos frustrations, l’appropriation de la mort, qu’il tente de flatter afin de l’apprivoiser, ou encore de donner vie aux personnages de son enfance, Mickey, Minnie et Donald, pour les transporter dans un avenir virtuel, atemporel afin de les voir vieillir et devenir enfin des adolescents décadents.

 

En 2010, la révolution sonne en Tunisie. ​Avec la démocratie survint la photocratie.​ Le pouvoir de l’image s’étant libéré, deux blocs se font face : les nostalgiques d’un passé récent et fantasmé, celui de Bourguiba ; face aux nostalgiques d’un passé plus lointain, celui de l’empire Islamique. Slown ne se reconnaît dans aucun des deux : plus que le passé, c’est l’avenir qui l’attire. »

Première exposition française à titre personnel

Si l’exposition parisienne de Slown est sa toute première en France à titre personnel, elle ne l’est pas de manière individuelle. L’artiste photographe tunisien a en effet déjà fait partie d’une exposition collective à la galerie Arnaud Bard, « Noël en art ». En 2015, le public français avait également découvert ses oeuvres à travers l’exposition « Réalisateur en portrait », édition spéciale Paris.

Exposition Photocratie by Slown

Du 20 avril au 4 mai 2018 à la galerie La La Lande

11, rue LaLande, Paris XIV (4 minutes à pied de la station Denfert-Rochereau​, ​lignes 4 et 6​)

Du mardi au samedi, de 14h à 20h

Vernissage le 20 avril à 18h30

Photos : Slown

Site web : https://slown.photography