Le ministère de la Santé n’arrête pas de cumuler les bourdes. Pénurie de médicaments vitaux, aucune prise en charge sécuritaire des médecins urgentistes et résidents qui se retrouvent la plupart du temps violentés et livrés à eux-mêmes, conditions de travail insupportables pour certains médecins hospitaliers qui quittent de plus en plus le secteur public pour le privé ou -pire- partent exercer à l’étranger…les médecins se sentent de plus en plus abandonnés par leur ministère de tutelle qui fait la sourde oreille quant à leurs revendications légitimes.

Par contre, l’actuel ministre de la Santé semble avoir d’autres priorités à savoir les mères célibataires. En effet, le ministère a publié le 10 août dernier une circulaire qui date de 2004 demandant aux sage-femmes et aux gynécologues de déclarer tout cas de grossesse ou d’accouchement hors cadre du mariage à une commission au niveau du dit ministère et à les orienter pour un accouchement au centre de maternité de la Rabta, ce qui a créé une véritable polémique. Plusieurs médecins ont dénoncé cette décision qui constitue selon eux une violation du secret médical.

Dans cette circulaire, le ministère de la santé appelle les sages femmes et les médecins à déclarer les grossesses ou…

Publiée par Ouafi Marrakchi sur Mercredi 5 septembre 2018

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins n’a pas tardé à publier un communiqué sur Facebook dénonçant à son tour cette circulaire qui n’a pas sa raison d’être, la considérant comme « inacceptable et non constitutionnelle« . Le CNOM demande également au ministère de la Santé « d’adapter le contenu de la note aux avancées de notre pays en matière des droits individuels dans le strict respect de la déontologie médicale« .

COMMUNIQUÉà propos de la note n° 45 du ministère de la santé du 10 août 2018 relative à la prise en charge des enfants…

Publiée par Mounir Youssef Makni sur Vendredi 7 septembre 2018