La Tunisie à l'épreuve d'un climat désastreux

0
822

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Tunisie ces derniers jours ont causé l'inondation de plusieurs routes nationales ainsi que l'augmentation du niveau de l'eau dans plusieurs localités de Beja et Jendouba.

Les intempéries en Tunisie sont devenues depuis quelques années une source de préoccupation majeure. En effet, les fortes pluies de ces derniers jours et qui risquent encore de se poursuivre font craindre une montée du niveau des eaux de l'Oued Mejerda qui, comme l'explique le directeur régional de la protection civile du gouvernorat de Jendouba et le coordinateur régional de la commission de lutte contre les catastrophes, "pourrait sortir de son lit". Les pluies ont déjà provoqué des crues au niveau d'Oued Boulaâba et Oued Khoulène, toujours dans le gouvernorat de Jendouba, ce qui a engendré des dégâts de différentes gravités dans plusieurs habitations de la région. Plusieurs routes ont également été bloquées interrompant le trafic des bus et provoquant la suspension des cours dans quelques établissements scolaires de la région de Bousalem. Plusieurs localités de Béja connaissent également une montée du niveau de l'eau ce qui a conduit à la coupure de quelques routes secondaires. Des agents de la Protection Civile ont été mobilisés à Bizerte afin d'évacuer les eaux qui ont envahi des maisons situés à Bizerte-Nord.

Abderrazak Rahal, ingénieur à l'Institut national de météorologie a annoncé que ces fortes pluies se poursuivront pendant les deux prochains jours et qu'elles seront abondantes surtout dans le nord du pays. La vague de froid qui touche le pays persistera jusqu'au week-end avec des températures comprises entre 4 et 8°C sur les hauteurs ouest et entre 8 et 12°C ailleurs. Une bonne occasion pour s'installer bien au chaud sous la couette devant un bon film.

]]>