Le maquillage à outrance et ses dégâts: quand on force sur le pinceau!

0
193

Primer, correcteur, fond de teint, anticernes, poudre fixante, bronzer, blush, highligter, mascara, eye-liner… Des couches et des couches de maquillage censées vous sublimer, mais qui à force font plus du mal que du bien.

Aujourd’hui, on a l’embarras du choix, car l’offre cosmétique est énorme. Toutefois, plus de choix ne veut pas dire forcément de meilleurs résultats. En effet, nombreux sont ceux qui sont tentés d’utiliser tous les produits à disposition, ou de mettre à tort tel ou tel produit ou couleur juste parce qu’elle est « tendance ». Le résultat est souvent peu flatteur, et l’objectif de sublimer nos plus beaux traits, est loin d’être atteint.

Certains psychologues disent que la quantité de maquillage utilisée constitue un trait de personnalité : une personne anxieuse et dépendante du regard d’autrui utilisera des produits cosmétiques plus fréquemment et plus intensément. Au contraire, une personne avec une bonne estime de soi et beaucoup de confiance en ses aptitudes, en utilisera moins.

En général, on a tendance à surestimer la quantité de maquillage idéal. Pour éviter cela, il est important de garder en tête que la plupart des gens aiment davantage le maquillage léger. Ceci a une raison bien scientifique : le cerveau de votre interlocuteur aura plus de facilité à analyser et apprécier votre visage- avec en bonus un ressenti positif-, car, avec moins de couches, le visage sera plus naturel, mais sans les possibles aspérités de la peau nue.

 

Les conséquences de l’excès

 Voici quelques effets néfastes de l’usage excessif de maquillage :

  1. Risque d’avoir les pores bouchés et donc apparition de points noirs et de boutons.
  2. Risque de réactions cutanées et d’infections ! Car plus on utilise du maquillage, plus les contacts sont multipliés et plus les micro-organismes prolifèrent. Si en plus, on ne respecte pas les dates de péremption des cosmétiques –il faut l’avouer la plupart d’entre nous utilisons nos produits de beauté jusqu’à épuisement et non jusqu’à la date indiquée- les risques de réactions cutanées est augmenté.
  3. Risque d’avoir une peau trop sèche qui finit par craquer, ce qui cause des imperfections plus nombreuses et visibles. En effet, plus on sollicite notre peau et plus elle perd de son élasticité.

Maintenait vous le savez : trop forcer sur le pinceau risque de se révéler contre-productif. Soyez créative mais en évitant d’étouffer votre joli visage.

Par Laura TEJEDA MEZA