Le harcèlement de rue désormais considéré comme un crime

0
893

La peur d’être suivie dans le rue, d’être touchée dans les transports publics, d’être accostée ou insultée…toutes ces inquiétudes nous les connaissons toutes. C’est la peur d’être victime de harcèlement de rue.

Répandu partout dans le monde, le harcèlement de rue est, depuis des années, dénoncé par de nombreuses campagnes féministes.  En Angleterre, la police a décidé d’agir contre ce fléau en adoptant des nouvelles mesures.

En effet ça se passe dans le comté de Nottinghamshire, la police locale a annoncé le 13 juillet que « les crimes allant du harcèlement de rue aux approches physiques non-consenties seraient désormais considérés comme des crimes de haine ».

« Ce à quoi les femmes sont confrontées, souvent quotidiennement, est absolument inacceptable et peut être extrêmement pénible. Il faut que ces avancées permettent de faire de la région un endroit plus sûr pour toutes les habitantes et je suis ravie que nous montrions le chemin vers la lutte contre la misogynie sous toutes ses formes » a déclaré Sue Fish, chef de police du comté.

Une première unité  a donc été formée pour apprendre à  gérer ces crimes et également le harcèlement en ligne (comme le revenge porn). Il s’agit d’une première dans le monde entier, qui on espère, réussira à influencer les autres pays, et pourquoi pas le nôtre!

Rappelons qu’en Tunisie, 53,5% des femmes ont indiqué avoir été victimes, au moins une fois, de violence dans les espaces publics (selon le Credif).