Le grand peintre tunisien Jellal Ben Abdallah vient de nous quitter à l’âge de 96 ans. Membre de l’école de Tunis, l’artiste a marqué son époque à travers ses nombreuses toiles et autres fresques. Le doyen des artistes tunisiens a laissé derrière lui une grande collection d’œuvres, bien qu’éparpillés sur les cinq continents.

Passionné, doué et artiste dans l’âme, Jellal Ben Abdallah dessine dès son jeune âge un peu partout, sur les murs et derrière les portes. L’artiste, autodidacte, a exposé pour la première fois à l’âge de 13 ans, même si ses premiers dessins il les débute à 7 ans à peine. Et c’est vers 18 ans, en 1939, qu’il décide de s’installer à Sidi Bou Said après le décès de ses parents, et de faire de la peinture son métier.

Sa passion première ? Les miniatures qu’il commence par peindre. Il signe alors de nombreuses fresques à travers lesquelles le sens du détail et la méticulosité de l’artiste sont palpable.

Mais plus tard, il s’intéressera au quotidien et les scènes dites de genre. Dans de nombreux tableaux on verra alors des captures du quotidien à travers des mises en scènes incluant des métiers traditionnels, des femmes jouant sur des instruments de musique ou encore de la nature morte.

Avec près de 90 ans de couleurs et de peinture derrière lui, Jallal Ben Abdallah laisse près de 7000 œuvres dont une grande partie appartient à des particuliers étrangers.

Sa dernière exposition personnelle date de 2011. Paix à son âme.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?