En vogue depuis déjà quelques années en Europe, le Cross Training commence son ascension en Tunisie. Un phénomène de mode ? Peut-être. Mais on dit surtout que celles et ceux qui cèdent à la tentation en deviennent très vite mordus.

Alors pour tout savoir sur le Cross Training, Seif Sassi, ex-champion d’Afrique de judo, coach privé chez « California Gym », trainer junior « Les Mills » en Body Combat et adepte de cette discipline, répond à nos questions :

 

Qu’est-ce que le Cross Training ?

Le Cross Training est un entrainement croisé basé sur des exercices polyarticulaires –engageant plus de 2 articulations sous tension-, où l’on sollicite un maximum de muscles en un seul mouvement. Ce type d’entraînement combine différentes disciplines, entre autres l’haltérophilie, la gymnastique et l’athlétisme. Il est aussi basé sur le HIIT (High Intensity Interval Training), donc de courte durée, soit entre 30 et 40 minutes – tout dépend des objectifs de la séance- mais avec des temps de récupération courts. Il s’agit donc d’une préparation physique générale (PPG), notamment suivie par les sportifs de haut niveau qui ont pour but d’améliorer leurs performances ou combler certaines lacunes avant de commencer leur saison.

Parmi les exercices de base de cette discipline, on peut citer les squats, les pompes, les tractions à la barre fixe, les swing, les burpees, etc. Mais outre les exercices faits au poids du corps, le cross training s’effectue également grâce à quelques accessoires tels que les Jump Box, le Médecine ball, la corde ondulatoire (ou battlerope), le Kettlebell et autres.

 

Combien peut-on faire de séances de Cross Training par semaine ?

Le Cross training est un entraînement à haute intensité. Trois séances par semaine sont donc suffisantes pour les réguliers afin d’aboutir à des améliorations. Quant aux débutants ils ne doivent pas dépasser deux fois par semaine, permettant ainsi aux muscles et aux articulations de récupérer.

 

Depuis quand le Cross Training existe-t-il en Tunisie ?

Cette discipline a toujours existé dans tous les clubs de sports collectifs ou individuels, notamment dans les clubs d’arts martiaux mixtes (MMA),  étant donné qu’il s’agit d’une PPG basée sur des entraînements de renforcement complet avec des mouvements de base. Mais c’est le nom « cross training » qui est récent chez nous. Il existe en effet en Tunisie depuis environ deux ans ou un peu plus.

 

Qui peut faire du Cross Training ?

Ce sport est à la portée de tout le monde. Néanmoins, et les coachs et les adhérents (en particulier les nouveaux), doivent être attentifs dans la mesure où il s’agit d’un entraînement à haute intensité.

 

Quels sont les bienfaits du Cross Training ?

En travaillant tous les muscles du corps en même temps, on provoque la sécrétion de la testostérone et cette hormone contribue au développement du muscle et à la perte de la masse graisseuse.

D’autre part, grâce à ce sport, on gagne en confiance en soi car c’est un entraînement où l’on n’arrête pas de dépasser ses propres limites.

On gagne également en force et on améliore ses performances car il s’agit d’un sport qui est basé sur le centre du corps ainsi que sur la chaîne postérieure. Ces dernières nous permettent d’améliorer notre posture, de soulever des objets lourds sans se faire mal au dos, de mieux courir, de mieux sauter, etc. En gros, grâce à ce type d’entrainement, on améliore nos 10 qualités physiques, à savoir l’agilité, la mobilité, l’endurance cardiovasculaire, l’endurance de force, la force, l’équilibre, la précision, la puissance, la vitesse et la coordination.

 

Le Cross Training peut-il être dangereux?

Tout type de sport peut être dangereux s’il est mal effectué. Là, on parle d’un entraînement très intense où plusieurs articulations sont mises en jeu. En effet, si on rate la technique, l’adresse et la posture, on est plus susceptibles de se blesser, car il faut effectuer des mouvements précis. On laisse donc son égo dans les vestiaires et on prend bien son temps afin de maîtriser parfaitement la technique et avant de commencer à augmenter la charge. On peut même faire appel à un coach personnel si on en ressent le besoin.

D’autre part, il est tout aussi important que le coach procure un programme avec une logique d’entraînement équilibrée afin d’éviter les blessures.

 

Où peut-on pratiquer le Cross Training ?

Aujourd’hui, à part les box affiliées CrossFit, presque toutes les salles offrent cet entraînement, y compris California Gym, dont les coachs sont formés en HBX (concept issu des entraînements de Cross Training) ou les salles offrant les séries GRIT de Les Mills. Toutefois, il est également possible de s’entraîner tout seul chez soi ou bien à l’extérieur.

 

Peut-on parler d’une tendance ?

Oui, le Cross Training peut être considéré comme une tendance puisqu’il est très en vogue en ce moment. Néanmoins, les gens s’y accrochent parce que ça marche aussi très bien et c’est vraiment efficace, et cette tendance se transforme vite en « addiction ». On aura peut-être envie que « la souffrance » de l’entraînement s’arrête au bout des 30 premières secondes, mais une fois rentré chez soi, on savoure les courbatures et la bonne fatigue, et on est reconnaissant d’être allé jusqu’au bout, c’est là que commence l’« addiction ».

 

Quels sont vos conseils ?

Selon moi, il est important de varier les activités physiques. Il faut en effet essayer de toucher à tout avant de trouver les disciplines les plus adaptées à votre corps et qui répondent à vos besoins et objectifs. Le Cross Training a beau être un sport complet, cependant il est préférable qu’il soit accompagné d’une autre discipline comme le yoga pour soulager les tensions musculaires et gagner en mobilité -qui est un facteur crucial dans l’exécution des exercices de Cross Training-, le running pour décrasser, la musculation pour cibler un muscle spécifique ou encore les cours collectifs comme ceux de Les Mills histoire de faire du sport tout en s’amusant et de profiter de ce côté plus ou moins décontracté. Un coach privé pourra également vous aider en vous orientant vers les disciplines qui sont les mieux adaptées à votre corps.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?