Cinq milliards ! C’est l’estimation du nombre de vélos qu’il y aura en circulation dans le monde en 2050, selon la Banque Mondiale.  Et ce n’est pas étonnant ! Mode de transport DOUX, ECOLOGIQUE ET PEU COUTEUX, il séduit de plus en plus d’utilisateurs. Dans les villes, il fluidifie le trafic, contribue à la réduction de la pollution atmosphérique et permet aux citoyens d’avoir un regard neuf sur le patrimoine qui les entoure.

En Tunisie, sur les 5 dernières années, 40 % de voitures supplémentaires ont envahi nos routes. Le transport public représente désormais moins de 30% du trafic routier. La multiplication des embouteillages en zone urbaine fait donc du vélo une alternative efficace et agréable à la voiture.

Alors, quelle est l’avancée réelle du vélo en Tunisie ? Qui sont les acteurs principaux qui font progresser le deux roues ? Un rendez-vous autour de ce sujet est donné le lundi 17 septembre à 18h00 pour découvrir la transition vers une mobilité durable et de nouveaux modes de vie à travers l’utilisation du vélo.

AU PROGRAMME

Dans le cadre du cycle ID’BA et à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, l’Institut Français de Tunisie et le Lab’ess – Accélérateur d’innovation sociale invitent quatre intervenants – et passionnés de vélos – à discuter de l’avenir de ce mode de transport écologique en Tunisie à l’IFT

L’animation de ce débat sera assurée par Markus Breitweg. Passionné de sport et plus particulièrement du vélo, Markus s’engage dans le domaine de l’entrepreneuriat social en Tunisie.

Avec : Célia Corneil: urbaniste et spécialisée des mobilités durables. Elle a co-fondé Kandeel à Tunis. Kandeel est un bureau d’études qui accompagne et réalise des projets d’urbanisme, de déplacements et d’énergies renouvelables. Célia est aussi co-fondatrice du Lemon Tour, service de visites à vélo de Carthage et ses alentours.

Adel Benzine: Sociologue de formation, et fort de 18 ans d’expérience dans divers secteurs, Adel Beznine est à l’origine de nombreuses initiatives pour le vélo en Tunisie. Il est notamment fondateur de Doora, première entreprise de Vélo en Libre-Service du pays.

Fatma Jomni est la Directrice Générale de l’Agence d’Urbanisme du Grand Tunis, organisme dont la mission principale est de conseiller les collectivités locales dans l’aménagement du territoire. Elle travaille depuis près de 30 ans sur la thématique du vélo et mène des projets pilotes d’aménagements urbains adaptés à ce moyen de transport.

Stéphanie Pouessel est docteure en anthropologie politique de l’EHESS Paris. Depuis 2010, elle vit en Tunisie où elle poursuit ses recherches en sciences sociales. En 2017, elle co-crée l’association Vélorution Tunisie. Dès lors, elle pilote le projet « Tunis, pour une ville qui pédale ».

Par ailleurs, Le Lab’ess et ses partenaires vous proposent de (re)découvrir à vélo le patrimoine historique du Grand Tunis. 3 Balades sont programmées : Carthage, Banlieue Nord, Centre-ville [ La médina ] le dimanche 16 septembre.