La vidéo choc de Léo Club Tunis contre la loi 227 bis

0
1560

L’organisation Léo Club Tunis a publié dimanche une vidéo de sensibilisation contre la loi 227bis du Code pénal tunisien.

Après les élèves du lycée pilote Ariana, Léo Club Tunis Saint-Germain rejoint la cause contre la loi qui autorise un violeur d’épouser sa victime mineure pour échapper à une peine de prison. Cette association donne aux jeunes l’occasion de développer des compétences en leadership et également de servir leur communauté comme le montre cette  nouvelle initiative.

En effet, l’organisation a réalisé une vidéo de sensibilisation qui met en scène une jeune fille dans les bois, devenue épouse et mère trop vite après une agression sexuelle. En fond sonore, la jeune femme raconte son histoire et le sentiment d’injustice et de préjudice : « Je  me retrouve emprisonnée à la place de mon violeur ».

Les manifestations contre cette loi ont débuté, rappelons-le, après le mariage de la jeune fillette de 13 ans avec son violeur. Malgré les promesses du premier ministre, la loi 227 bis du code pénal n’a pas encore été amendée.

#نتوما الي حكمتوا عليا

En tunisie, le violeur peut épouser sa victime pour échapper à la prison , ceci émane d'un esprit traditionaliste qui attache plus d'importance aux qu'en dira-t-on qu'à la justice sociale et permet à un criminel de perpétrer son crime quotidiennement sous la couverture d'un mariage de droit. Personne alors ne se demandera ce que vit cette jeune fille au quotidien après avoir été privée de sa jeunesse, du droit de choisir son avenir, du droit d'avoir un mari aimant et surtout du droit d'avoir une vie sauve.Les droits des femmes tunisiennes qui pourtant ont toujours été considérés comme étant les plus libéraux et les plus justes sur le plan international s'avèrent contenir des défaillances monstrueuses. Alors levons nous tous contre cette injustice intolérable.Leo club Saint Germain vous présente cette video de sensibilisation et vous invite tous à ne former qu'un pour que la justice reprenne ses droits et que les mentalités changent.

Gepostet von Leo Club Tunis Saint-Germain am Sonntag, 25. Dezember 2016