La production de « Jnoun El Kayla » répond aux accusations de plagiat et de vol!

0
460

Dimanche 11 juin a été diffusé le premier épisode de la sitcom tunisienne « Jnoun El Kayla ». Programmée juste après la rupture du jeûne sur La Wataniya 1, cette série se présente comme étant familiale et particulièrement adressée aux plus jeunes.

L’histoire est celle d’un groupe de cousins en vacances chez leur grand-mère à la Médina. Et si la série a eu de bons échos jusque là, c’est pour l’originalité de son synopsis qui nous ramène à un retour aux traditions à travers des contes et des anecdotes. En effet, c’est loin de toutes les superficialités de la vie que les enfants vont devoir s’accommoder à l’authenticité.

Ici, on est loin des scénarii auxquels le téléspectateur s’est habitué il y a quelques temps. Point de violence, ni de bouffonneries dans cette sitcom.

Néanmoins, un petit scandale virtuel n’a pas manqué de pointer son nez au lendemain de la diffusion du premier épisode.  Yassine Ellil et Wissem Tlili ont dénoncé le plagiat de leur scénario et le non paiement de leur travail de scénarisation commandé par la prod du dit feuilleton.

Sur son profil Facebook, Yassine Ellil écrit : « J’étais sollicité moi et mon ami Wissem Tlili en 2014 par une agence de prod Tunisienne pour leur écrire le scénario d’une série télévisé intitulé Jnoun El Kayla. Alors qu’on a presque fini le travail, voilà que la productrice refuse de nous payer moi et mon ami Wissem Tlili. Hier, j’étais atterré de voir le scénario que nous avions développé ensemble moi et mon ami, copié –et d’une façon médiocre- et diffusé à la télévision nationale tunisienne. »

Cher amis, je vais vous parler d'un scandale des plus honteux qui m'as touché récemment : J’étais sollicité moi et mon…

Gepostet von Yassine Ellil am Montag, 12. Juni 2017

La boîte de production, New Age, n’a d’ailleurs pas tardé à répondre à ces accusations, en publiant aujourd’hui un communiqué.

L’agence explique que la propriété intellectuelle de la série revient à Amira Mimouni.

L’agence précise également qu’un contrat a d’ailleurs été signé entre l’agence New Age et l’agence de Yassine Ellil. Il y est stipulé que les deux jeunes hommes ont été contacté pour scénarisé un texte original appartenant intellectuellement à Amira Mimouni.

Le communiqué répond aux accusations d’arnaque financière en affirmant qu’une partie de 2250 dinars a été payée comme stipulé dans le contrat. Tout en précisant que la première partie (concernant les 5 premiers épisodes) n’a pas été rendue dans sa version finale après les corrections demandées.

بيان توضيحي 12/06/2017

Gepostet von NEW AGE am Montag, 12. Juni 2017

L’affaire est toujours en cours et les deux jeunes hommes ont porté plainte. En attendant la suite et l’issue de cet épisode scandaleux de la sitcom nous pouvons, nous, profiter en famille de la diffusion de « Jnoun El Kayla » qui se démarque par sa fraîcheur et son originalité.