La nymphomanie, également appelée "hypersexualité" ou "sexualité compulsive", est un besoin irrépressible de soulager des pulsions sexuelles. Autrement dit, la nymphomanie est un besoin constant de sexualité. C'est une pathologie malheureusement méconnue et à laquelle on se réfère abusivement pour qualifier les femmes sexuellement libre. Femmes de Tunisie a donc décidé de faire le point sur cette maladie très spéciale.

Etre nymphomane, en quoi ça consiste réellement?

Il est important de faire la différence entre une femme qui vit pleinement sa sexualité et une nymphomane. Tandis que pour la première il s'agit tout simplement d'un choix assumé, d'une liberté, la seconde fait face à un besoin pouvant causer de grandes souffrances psychologiques. 

Etre nymphomane c'est penser au sexe et vivre à travers sa sexualité. C'est ressentir physiquement le besoin d'assouvir des pulsions sexuelles constantes. Les psychologues divisent cette pathologie en deux catégories : les femmes qui recherchent le plaisir par le biais de multiples rapports sexuels mais qui n'y parviennent pas et celles qui obtiennent de nombreux orgasmes et qui cherchent à maintenir cet état de nirvana en augmentant la fréquence des rapports sexuels.

Nait-on nymphomane ou le devient-on?

On ne nait pas nymphomane mais on le devient. Selon les psychologues cette pathologie se développe à travers trois facteurs. La première cause est d'ordre psychologique : une forte carence affective, la dépréssion ou une phase maniaque de bipolarité favoriseraient le comportement nymphomane. Des recherches ont permis de trouver que la nymphomanie pourrait également être provoquée par un problème neurologique. En effet, dans certains cas d'accidents ayant eu des conséquences sur le système limbique (amygdale, cortex frontal), la victime présente des risques de développer brutalement une hypersexualité.

Peut-on concilier nymphomanie et relation amoureuse?

La nymphomanie n'est pas conciliable avec les relations amoureuses. En effet il est pratiquement impossible pour une nymphomane de n'avoir qu'un seul homme dans sa vie, car ses besoins sexuels ne sont pas tournés que vers un seul homme. Pour cela il est très important de comprendre que la nymphomanie est une pathologie et ne relève pas d'un caractère infidèle. Il est extrêmement difficile pour une nymphomane de contrôler ses pulsions sexuelles, si elle ne les satisfait pas, la frustration sera tellement importante qu'elle causera une réelle souffrance.

L'unique solution pour entretenir une relation amoureuse c'est de trouver un partenaire prêt à accepter la pathologie de son amante et toutes les conséquences qui en découlent sur le couple.

La nymphomanie : une maladie très mal perçue

La plupart des personnes atteintes par cette pathologie souffrent également de ne pouvoir en parler avec leurs proches. La nymphomanie est en général une maladie tabou et par conséquent incomprise. De nombreuses idées-reçues circulent à son sujet, ce qui ne fait qu'accentuer l'isolement des personnes qui en souffrent.

De plus, l'amalgame entre femme sexuellement libérée et nymphomane. Il n'est pas rare de coller l'étiquette nymphomane sur une femme qui vit tout simplement en accord avec sa sexualité.

Peut-on soigner la nymphomanie?

Comme toute pathologie, la nymphomanie peut être traitée par une psychothérapie. Le psychologue peut alors revenir sur les causes qui ont favorisé la dépendance sexuelle. Dans certains cas, le professionnel peut prescrire un traitement médicamenteux lorsque la patiente est également sujette à la dépression ou à d'autres troubles psychiatriques.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?