La militante et universitaire Hafidha Chekir vient d’être élue vice-présidente à la FIDH

0
761

La militante, féministe et universitaire Hafidha Chekir vient d’être élue vice-présidente à la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) pour le bureau tunisien.

Samedi dernier a eu lieu  à Johannesbourg, le vote du nouveau bureau de la Fédération. 178 organisations membres de la FIDH étaient réunies pour le 39ème congrès qui allait déterminer les nouvelles orientations pour les 3 prochaines années, mais aussi élire le nouveau bureau international.

C’est Dimitris Christopoulos qui été élu président, succédant ainsi à l’avocat iranien, Karim Lahidji. Le grec a alors déclaré lors de son premier discours que l’enjeu actuel porte sur la lutte contre les inégalités. Dimitris Christopoulos sera aidé dans sa mission par ses vice-présidents sur 15 bureaux, dont la tunisienne Hafidha Chekir pour le bureau tunisien.

Hafidha Chekir est docteure en droit public et en sciences politiques et est professeure de droit public en Faculté de droit et des sciences politiques à l’Université Al Manar (Tunis). Elle a obtenu le prix des droits de l’homme de la Société française du Droit international pour sa thèse sur le rôle du droit dans la promotion du statut des femmes, soutenue l’année de la célébration du cinquantenaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1998).

Féministe et engagée, elle a à son actif de nombreux travaux portant sur les droits des femmes vus à travers les instruments internationaux, mais aussi sur le droit de l’environnement, la violence à l’égard des femmes, les droits de l’homme, les droits humains.

Elle est membre fondatrice de l’Association des Femmes tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (1989) et membre de la Commission «Femmes» de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme. Elle a contribué activement aux travaux préparatoires à la nouvelle Constitution tunisienne, adoptée le 26 janvier 2014.

Elle a contribué à l’élaboration de plusieurs études sur la femme et la participation politique. Elle est l’auteure de plus de 40 travaux scientifiques et recherches publiées en arabe et en français à l’échelle nationale et internationale dont «La parité entre la consécration légale et la réalité », ou encore «Manuel d’initiation à la Convention Internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes ».

Voici la liste des vice-présidents élus :

Afghanistan : Guissou JAHANGIRI

Arménie : Artak KIRAKOSYAN

Bangladesh : Adilur RAHMAN KHAN

Côte d’Ivoire : Drissa TRAORE

Équateur : Elise MONGE

Égypte : Mohamed Aly Mohamed ZAREA

France : Maryse ARTIGUELONG

Guatemala : Juan Francisco SOTO

Kyrgyzstan : Tolekan ISMAILOVA

Pérou : Gloria Margarita CANO LEGUA

Pays-Bas : Gerard J-M VAN VLIET

Philippines : Rosemarie TRAJANO

Tunisie : Hafidha CHEKIR

Ouganda : Sheila MUWANGA

Zimbabwe : Arnold TSUNGA