La Médina de Tunis, une balade hors du temps

215

La Médina de Tunis, ville traditionnelle au cœur de la capitale, demeure incontestablement tant une mémoire vivante que le cœur battant de la vie tunisoise. Ce lieu hors du temps a su perdurer malgré la vie moderne. Il est aujourd’hui l’un des hauts lieux touristiques. Mais la Médina, discrète, n’a pas encore révélé tous ses secrets.

Aux origines de la Médina

La ville arabe, fondée à la fin du VIIe siècle, s’est formée autour de la mosquée Ezzitouna (l’olivier). L’organisation de la Médina est bien différente de celle des villes occidentales. Ici, pas de rues orthogonales ou de larges portails, mais des ruelles tortueuses et des habitations aux moucharabiehs qui se découvrent en arpentant ce lieu hors du temps, loin de la cohue des voitures.

À la découverte de la Médina

Notre balade commence à la Kasbah, une forteresse édifiée dans la première moitié du XIIIe siècle, et occupée aujourd’hui par les principaux ministères et l’hôtel de Ville de Tunis. En nous engouffrant dans une des ruelles adjacentes, nous sommes interpellés par les murs de pierre de la mosquée Ezzitouna, le cœur de la Médina et point de départ de toutes ses rues. On découvre alors un enchevêtrement de ruelles aux largeurs variables nous menant vers le souk Echawachia puis vers El berka (souk de l’orfèvrerie). Non loin de là, les échoppes ornées de mille et un tissus entre djellabas, sefsari, plaids berbères et tapis de toute la Tunisie nous invitent à l’émerveillement.

En arpentant les rues de la Médina, il n’est pas rare de surprendre par la porte entre-baillée d’une échoppe, un artisan martelant le cuir, par la fenêtre d’une maison, une famille rassemblée autour d’un thé, ou une ancienne maison reconvertie en café (comme El Mrabet), en restaurant (comme Dar El Jeld) ou en maison d’hôte (comme Dar el Médina). Au fil de notre balade et selon le chemin emprunté, on peut se retrouver dans l’un des deux faubourgs : bab Souika au nord avec son architecture arabe et ses nombreux cafés, ou Bab Dzira au sud où on pourra déguster un bon fricassé (beignet salé). Notre promenade se termine lorsque, longeant le souk de l’artisanat, admirant les accessoires en cuir et en bois, on arrive devant un gigantesque portail au centre de la porte de France, place marquant la jonction entre la Médina et la ville européenne. Une nouvelle ambiance et le retour à la vie moderne.

La mosquée ezzitouna : le cœur de la Médina

Sur l’origine de cette appellation, les hypothèses ne manquent pas, certains disent que cela est dû à la présence, pendant longtemps, d’un olivier au centre du patio. Mais l’hypothèse la plus vraisemblable serait que la mosquée ait été construite sur l’emplacement d’une ancienne oliveraie. Elle est littéralement le cœur de la ville, point de départ des artères qui mènent vers les portes principales. Bien qu’elle soit la seconde plus grande mosquée de la Tunisie (après celle de Kairouan), cette dernière s’étend sur une superficie de près de 5000 m2. C’est dans ses murs que sont célébrées les grandes fêtes religieuses. En accédant à sa grande cour, vous découvrirez avec émerveillement ses 184 colonnes antiques en provenance, pour la plupart du site de Carthage.

Le Palais Khair-eddine

Situé non loin du siège de l’Association de Sauvegarde de la Médina (ASM), ce palais est intégré dans le circuit restauré de la ville (qui s’étend de la Mosquée Ezzitouna à la rue du Pacha). Ayant été construit vers 1860 par le ministre de l’époque Khair-Eddine Pacha, ce palais a joui d’une influence coloniale certaine dans son architecture. C’est ce qui lui a conféré un style particulier et monumental combinant les ornementations traditionnelles aux larges ouvertures et décors occidentaux. Il a eu bien des affectations au cours de sa vie : tribunal, école primaire, pour devenir en 1999, le musée de Tunis. il abrite aujourd’hui bien des expositions d’artistes Tunisiens et étrangers. Le palais est un site incontournable de la Médina.

Hôtels

Le Palais Bayrem

Si jadis, la demeure fut la résidence du grand Mufti du Royaume de Tunisie, aujourd’hui après une restauration qui a duré 7 ans, elle s’est transformée en un superbe hôtel de luxe. www.palaisbayram.com

Dar El Médina

Cette ancienne demeure brillamment rénovée se situe à quelques centaines de mètres du quartier pittoresque de la Kasbah. www.darelmedina.com

Dar Traki

Dar Traki est une superbe demeure datant du 17ème reconvertie aujourd’hui en maison d’hôtes. www.dartraki.com

Restaurants

Fondouk el Attarine

En plein cœur des souks de Tunis, fondouk el attarine est un ancien caravansérail. Il abrite aujourd’hui un superbe restaurant. www.fondoukelattarine.com

Dar El Jeld

Vous y retrouverez l’atmosphère des demeures tunisiennes et les saveurs exquises de la cuisine traditionnelle tunisienne. http://www.dareljeld.com

Café El M’Rabet

Le fameux café El M’rabet, l’un des plus anciens cafés tunisois et dont la fondation remonterait au XVIIème siècle, est un lieu incontournable à la Médina de Tunis. Tél : 00216 93 420 895

Texte : Myriam Bennour

Crédit photos : Ashref Khmiri

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?