La malédiction des chromosomes XX

0
1179

Loin du féminisme radical, l'égalité est la finalité ultime si on s'octroyait le droit de parler de justice. Il est certes vrai qu'être une femme peut aider dans la société, mais là nous parlons de l'emprisonnement entre deux seins, deux fesses et un regard dédaigneux.

C’est dans le sillon creusé entre ses seins que résidera son C.V, dans le croisement de ses jambes galbées que se cachera son stage payé, dans le coin de sa bouche pulpeuse, dans l’ombre de ses cils, dans les ondulations de sa chevelure que sa carrière va démarrer.  A qui la faute? À elle, bien entendu. C’est elle qui provoque, elle qui allume, elle qui assume. Lui, il ne faisait que regarder, regard innocent, inoffensif..

C’est à cause de la façon avec laquelle elle s’abaisse, se redresse, cambre ses fesses. A cause du sourire aguicheur..tout en chaleur. A qui la faute ? À elle bien entendu. C’est elle l’explicite, qui sympathise et excite. Lui, il ne faisait qu’aider, geste anodin, contre tout ça il ne voulait absolument rien.

C’est dans le parking souterrain de la société qu’elle se fera violer, dans les cris et les pleurs que son hymen sera déchiré. Et puis viendra l’heure de la vérité,  l’heure où c’est elle qu’on va accuser. À qui la faute ? À elle bien entendu. C’est elle qui les a en quelque sorte invités, elle était d’accord pour que tout le monde puisse participer. Lui, Eux, ils ne faisaient que s’exécuter.

C’est derrière des mètres de tissus qu’elle s’est cachée pour qu’elle puisse ressentir un semblant de sécurité, elle avait peur mais elle le niait, elle disait que c’était pour Dieu qu’elle se préservait, mais c’était plutôt à cause des pénis en érection qui bordaient les rues qu’elle s’isolait.  A qui la faute ? A elle bien entendu, c’est elle qui attisait les curiosités, elle qui allume, elle qui assume. Lui, ne faisait qu’imaginer, fantasmer, rêveur innocent, inoffensif..

C’est ainsi que les « clauses » Halal commenceront à pleuvoir, les CON-frères la voulaient déjà sans même la voir. Elle a beau s’habiller en noir, elle se faisait tout de même  accoster de trottoir en trottoir.  A qui la faute ? A elle bien entendu, c’est elle qui refusait les alliances sacralisées, balançait des râteaux au beau milieu des barbes et s’en allait. Eux, il ne faisait qu’aider, geste sacré,  il ne voulait point recevoir, il voulait donner.

C’est dans ce cul de sac qu’elle se fera violemment accoster, qu’on lui fera tout ce qu’elle redoutait.  Ils diront qu’elle y consentait, les larmes n’était qu’une jouissance qu’elle extériorisait. A qui la faute ? A elle bien entendu. C’est elle qui les a, en quelque sorte, invités, elle était d’accord pour que tout le monde puisse participer. Lui, Eux, ils ne faisaient que s’exécuter.

Par Inès Arsi

]]>