La grossesse modifie le cerveau des mamans

0
868

Changement d’humeur, irritabilité, nausées matinales : on sait que la grossesse est un énorme bouleversement chimique et hormonal. Ce que l’on sait moins, en revanche, c’est qu’elle agit également sur le cerveau d’une femme enceinte de telle sorte à la préparer pour la maternité.

En effet, une étude publiée dans Nature Neuroscience  et menée par le neuroscientifique Oscar Vilarroya à l’Université Autonome de Barcelone (UAB) et la chercheuse Elseline Hoekzema à l’Université de Leyde (Pays-Bas) a permis d’analyser les scanners IRM et tests cognitifs de 3 groupes : 25 mamans pour la première fois, 19 de leurs partenaires et quelques personnes sans enfants. En comparant les scanners des femmes avant et après accouchement, les chercheurs ont remarqué une réduction (bien visible) de la matière grise située dans des régions associées à la cognition sociale, comme par exemple la capacité de percevoir ce que les autres pensent et ressentent. Une changement absent des scanners des deux autres groupes.

Selon Elseline Hoekzema, il s’agirait d’un « élagage synaptique » au cours duquel les synapses les plus faibles sont éliminées pour laisser place à des réseaux plus efficaces. Un processus présent chez l’adolescent et qui est « décisif pour un bon développement cognitif, émotionnel et social ». D’après Oscar Vilarroya, cette étude met en lumière « un processus d’adaptation relatif à une meilleure détection des besoins de l’enfant, comme le fait d’identifier l’état émotionnel du nouveau-né. » La même étude a montré que ces changements étaient encore présents deux ans après la naissance de l’enfant.