La Grande-Bretagne vient de créer le ministère de la Solitude

203

En Angleterre, la sensation d’être seul(e) n’a jamais été aussi présente. En effet, selon une étude menée en 2017 par la Croix Rouge britannique, près de 9 millions de britanniques éprouvent cette sensation, « souvent » ou « de manière constante ». Pire encore, plus de 200 000 personnes âgées n’ont pas eu de conversation avec un parent ou un ami en l’espace d’un mois. Une vraie catastrophe qui est « plus néfaste que 15 cigarettes par jour« , selon le directeur de l’association Age UK, Mark Robinson. « Pour beaucoup trop de monde, la solitude est de loin une triste réalité de la vie moderne« , a déclaré, mercredi, la Première ministre britannique Theresa May. Dans une étude publiée en 2010 dans le magazine AARP, la solitude est liée à un risque élevé de diabètes, cancers et problèmes cardiaques.

Grâce à des activistes comme Jo Cox, députée du parti travailliste assassinée en 2016 et qui avait auparavant alerté le gouvernement, et à de nombreuses associations, Theresa May a décidé de s’attaquer de manière frontale à cette « épidémie » : un groupe gouvernemental sera désormais mené par Tracey Crouch, actuelle ministre des Sports et de la Société Civile, pour combattre la solitude.

« J’aimerais que notre société et que nous-mêmes agissions pour nous occuper de la solitude subie par les plus âgés, par les personnes avec un handicapé à charge ou par les personnes ayant perdu un être cher -les personnes qui n’ont personne à qui parler ou avec qui partager leurs idées et expériences », a expliqué Theresa May, ce mercredi, au Times.