La Goulette renaissance : reconversion patrimoniale

0
10563

villa-renaissance-goulette

Dans cette Goulette multiculturelle des années nostalgiques, une grande maison face à la mer a donné le jour à une reconversion exceptionnelle. D’habitat traditionnel, elle s’est transformée en haut lieu commercial : le siège d’une compagnie maritime, PANGEA Shipping.

Le joyau patrimonial sur lequel sont intervenus l’architecte Karim Ben Amor et la designer Khansa Ben Farhat dès 2008 est une belle maison arabe traditionnelle en front de mer qui date du début du XXe siècle, probablement 1902. Le bâtiment que nous découvrons de nos jours est un écrin tout de blanc vêtu mettant en valeur la maison arabe initiale au rez-de-chaussée, surélevée de deux étages avec grands balcons et terrasse supérieure, le tout apparaissant comme un splendide bateau blanc.

_MG_0048

À l’intérieur, une fois les portes franchies, l’espace du rez-de-chaussée laisse apparaître la structure initiale de la maison traditionnelle dont toutes les pièces s’organisent autour d’un patio central recouvert d’un puits de lumière. La surprise immédiate vient du contraste entre l’extérieur immaculé aux lignes pures et quasi minimalistes et un intérieur aux couleurs riches et aux décorations chamarrées. En effet, tous les murs sont ornés de céramiques anciennes arabo-andalouses et italianisantes. Ces carreaux de céramiques du bas sont exceptionnels de par leurs motifs d’origine et la reconstitution de mosaïques faites à partir de carreaux de récupération, comme un patchwork délicat. Les boiseries donnent de la grâce à leur nuance vert amande, un choix qui succède aux différentes teintes retrouvées lors de la restauration dont un turquoise et un gris. La belle hauteur sous-plafond apporte une allure majestueuse à l’ensemble. La lumière est assurée par une dalle de verre surprenante qui, à l’étage, laisse passer totalement l’éclairage naturel.

IMG_7656

_MG_9973

Si, à cet endroit, le sol a été reconstitué avec deux types de marbre italien importé (le blanc Calacatta et le noir Nero Marquina) et posés par un artisan tunisien, le sol du bas est fait d’un damier de grandes dalles de marbre noir et blanc d’origine. Une cage d’escaliers aux formes arrondies et au garde corps en ferronnerie d’art a été conçu par Karim Ben Amor et Khansa Ben Farhat, à partir d’un dessin assez unique de rampe au modèle italien et réalisé par un artisan ferronnier tunisien sur mesure. Un ascenseur a vu le jour pour conduire les visiteurs jusqu’aux étages et en particulier sur la terrasse qui surplombe la mer avec cette vue inoubliable sur le Boukornine. Parmi les meubles qui assurent une transition entre le passé et le présent, on peut remarquer un superbe canapé handmade fait par un artisan pour la boutique Dar Yas, celle de Yasmine Belkhodja, une grande promotrice de l’artisanat tunisien. Un grand charme se dégage de l’ensemble de cette agence inattendue dans de tels lieux patrimoniaux. Les propriétaires des lieux ont su conserver l’esprit même de l’architecture méditerranéenne traditionnelle : les maisons sont tournées vers l’intérieur et n’attirent pas l’attention de l’extérieur.

DSC_0900

Cette reconversion patrimoniale est née d’une vision, celle d’un esthète amateur du patrimoine tunisien et passionné comme son père par la mer. Les propriétaires achètent cette maison à la famille Thraya qui l’avait acquise d’un notaire italien. En 2008, ils décident d’y installer le siège social de leur compagnie, la All Seas Shipping, qui fait partie du groupe international PANGEA. Le bureau de la compagnie ouvre en 2009.

_MG_0107

Les propriétaires avaient choisi de redonner vie à la maison tout en respectant ses caractéristiques d’origine et sa beauté et les architectes réussissent en trois années de restauration de la bâtisse originelle à combler les attentes des propriétaires. Si bien qu’en 2011, ils demandent aux architectes de dessiner puis de réaliser une extension sur deux étages. L’ensemble des travaux s’achève en 2015.

DSC_0302

Les propriétaires interrogés se disent fiers de devenir, à travers ce bijou de la mémoire goulettoise, les ambassadeurs du savoir-faire tunisien et d’un art de vivre raffiné auprès des grands armateurs internationaux qui visitent régulièrement la compagnie.

_MG_9795

Texte : Martine Geronimi
Photos : Robert Jewett
Architecte : Karim Ben Amor
Architecte d’intérieur : Khansa Ben Farhat