La femme du blogueur saoudien condamné à 1 000 coups de fouet témoigne

0
610

Ensaf Haidar, la femme de Raif Badawi condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison, raconte le calvaire de son mari.

Dans une interview accordée à Paris Match, la jeune femme vivant aujourd’hui à Sherbrooke au Québec avec ses trois enfants, lance un cri d’alarme : «Raif ne cicatrise pas et ne mange pas bien. Tout du moins, pas suffisamment. Je suis terriblement inquiète pour sa santé. Dans cet état, comment pourrait-il résister à une nouvelle séance de flagellation ?» s’inquiète-elle. Elle ajoute : «Il est en mauvaise santé, il est diabétique et la flagellation de vendredi devrait avoir lieu. Le médecin de la prison n'a pas encore statué».

Raif Badawi, détenu dans les prisons du royaume saoudien depuis juin 2012, a été accusé d’ «insulte à l’islam» et condamné en novembre dernier à 10 ans de prison, 260 000 milles dollar d’amende et 1000 coups de fouet répartis sur 20 semaines à raison de 50 coups chaque vendredi. Une première séance de flagellation a déjà eu lieu le 9 janvier dernier après la prière de vendredi devant la mosquée de Jeddah. Une deuxième séance est prévue pour ce vendredi après avoir été reportée à deux reprises pour «raisons médicale». Le blogueur avait crée le site internet Liberal Saudi Network à travers lequel il encourageait les internautes à débattre de divers sujets sociétaux. Raif, qui a fêté mardi ses 31 ans en prison, a été jugé trop critique envers les autorités politiques, son site a bien sûr été fermé depuis.

Sa femme revient également sur les conditions de détention de son mari : «Il y a trois semaines, Raif a été transféré dans une autre prison. Depuis, même si je sais qu'il fait tout pour ne pas m'inquiéter, il semblerait qu'il soit mieux traité. C'est déjà une première victoire car avant cela, Raif était incarcéré dans une prison insalubre, surpeuplée où près de 600 hommes étaient agglutinés dans une salle commune. Il n'y avait pas assez de nourriture, il ne pouvait pas dormir… Imaginez tout de même qu'entre son emprisonnement en 2012 et sa flagellation le 9 janvier 2015, mon mari n'a jamais vu la lumière du jour !».

En décembre 2014, le roi Abdallah a demandé un recours devant la Cour suprême du pays pour réexaminer le dossier du blogueur, mais avec sa mort, la procédure risque encore de prendre du temps. «Raif a épuisé tous ses recours devant la justice saoudienne en novembre dernier» explique Ensaf Haidar, «c'est le roi lui-même qui avait demandé le recours devant la Cour Suprême en décembre 2014. Rien n'a bougé depuis… Le roi Salmane est de la même famille qu'Abdallah et, surtout, ne va pas révolutionner le régime. Donc pour le moment, Raif reste en danger.».

En attendant, l’histoire de Raif Badawi n’en finit pas d’indigner et de mobiliser dans le monde entier. Des centaines de manifestants ont protesté devant les ambassades d’Arabie Saoudite de nombreux pays. Reporters Sans Frontière, qui a accordé au blogueur le prix pour la liberté de la presse RSF 2014, et TV5 Monde ont lancé une pétition demandant au roi de gracier le blogueur. Diverses ONG expriment leur grande inquiétude quant à l’état de santé du jeune père de famille et se mobilisent pour essayer de faire pression sur les autorités saoudiennes afin de le libérer.

Devant cette médiatisation, la jeune mère qui a tout fait pour cacher la vérité à ses enfants, a beaucoup de mal à leur expliquer pourquoi leur père est en prison : « les enfants n'avaient pas à savoir que leur papa adoré était en prison, dans ces horribles conditions. Mais le 9 janvier, lorsque mon mari a été flagellé sur la place de la mosquée à Djeddah, je n'ai plus rien contrôlé. Les télévisions du monde entier, les radios, la presse écrite et surtout le web ont parlé de Raif. J'ai tenté d'expliquer la situation, mais en vain. La vérité est trop dure pour mes trois enfants : leur père est torturé à coups de fouet.».

Dans cette vidéo publiée par Amnesty International, Doudi, le fils de Raif Badawi adresse un message déchirant à son père qu’il n’a pas vu depuis 2009.

[fve]https://www.youtube.com/watch?v=q_0TK_-PHIk[fve]

]]>