La Tunisie a été dignement représentée par la marque Atmosphère de la jeune créatrice Mouna Ben Brahem à la Fashion Week de Paris dans le cadre de l’Oriental Fashion Show. Le défilé, qui a eu hier, lundi 20 janvier, au Carrousel du Louvre, a été l’occasion de découvrir la nouvelle collection printemps/été 2020 de la marque Haute-Couture spécialisée dans les robes de mariée traditionnelles revisitées avec goût.

Il s’agit de la deuxième participation de Mouna Ben Braham à l’Oriental Fashion Show. En effet, la créatrice avait déjà montré son savoir-faire lors de l’édition 2019 en présentant une collection haute en couleurs et en matières nobles. Cette nouvelle édition de l’OFS a par ailleurs vu la participation de Feryel Ben Houhou, fondatrice de Feryel Studio. Avec son équipe, elle a été chargée du maquillage et de la mise en beauté des différents mannequins des maisons de couture participant à l’événement.

Oriental Fashion Show : de quoi s’agit-il? 

Evènement phare de l’association « Route de la Soie et d’Al Andalus », qui a pour but premier de valoriser un art de vivre, un savoir-être s’inscrivant dans un patrimoine universel, l’OFS a été créé par Hind Joudar, en 2004. Basé à Paris, sa ville d’origine, cet événement qui a gagné ses lettres de leader de la mode orientale sillonne le monde et les hauts lieux de la mode à fort potentiel médiatique. Paris, Londres, Doha, Koweit, Marrakech, Moscou, Istanbul, Almaty (Kazakhstan), Samarcande (Ouzbékistan)… L’Oriental Fashion Show ne connaît pas de frontières et multiplie les escales, à la recherche d’une histoire commune.

Véritables symboles, les villes choisies par l’événement à travers le monde sont autant de relais stratégiques et de chemins menant au développement d’une nouvelle économie, et dans ce sens d’une forme de cohésion sociale.Un tour du monde qui dure depuis plus de 14 ans afin de faire découvrir, ou redécouvrir, une culture orientale commune à plusieurs pays qui partagent le même credo : valoriser cette culture à travers l’art et la mode.