La chronique de l’After des Mamans: Maman au foyer ou maman active ? L’épanouissement avant tout !

0
341

L’After des mamans & Femmes de Tunisie sont partenaires pour une rubrique spéciale maternité. Chaque semaine, une thématique sera abordée à travers un article, proposé par l’équipe de L’After des mamans.

Enceinte, c’est décidé :

Vous envisagez de quitter votre travail pour vous occuper à plein temps de votre bébé ;

Ou…

Pour vous, pas question de renoncer à votre carrière professionnelle après l’accouchement : vous comptez bien concilier vie active et maternité.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Votre choix vous appartient et personne n’a le droit de vous juger. Mais sachez qu’il y aura toujours des gens pour vous reprocher votre choix. Gardez donc en tête qu’être en accord avec vous-même, assumer vos décisions, vous épanouir dans la maternité que vous avez choisie est le plus important.

Maman au foyer

maman-1

Les avantages :

Premiers sourires, premiers mots, premiers pas… Vous ne raterez rien ! Le voir grandir, évoluer, devenir autonome n’a pas de prix.

Pas d’angoisse de séparation, beaucoup moins de petites maladies : les enfants « au foyer » sont significativement moins stressés et moins souvent malades que les autres. Pour les mamans qui allaitent, là aussi, la logistique est bien plus facile, même si rien ne vous empêche de tirer votre lait et de vous organiser pour faire garder bébé de temps en temps.

Les inconvénients :

Toute naissance modifie votre vie sociale, et plus particulièrement quand vous vous retrouvez en tête à tête avec votre bébé à longueur de journée…

Vous êtes toute à votre enfant : c’est une bonne chose, à condition de ne pas tomber dans l’excès : surprotection, sur-stimulation intellectuelle…

Notez aussi que vous ne pourrez compter que sur un seul salaire, et que cela nécessitera certainement quelques ajustements…

Emna raconte : « J’ai arrêté de travailler quelques mois avant d’accoucher, et n’ai repris le travail que lorsque mon fils a eu un an. J’ai ainsi pu profiter pleinement de ses premiers mois, et ai pu allaiter en toute tranquillité. Cela ne m’a pas empêché d’organiser quelques sorties avec d’autres jeunes mamans et leurs bébés quand il faisait beau, ou de faire garder mon fils de temps en temps lorsque j’ai voulu reprendre le sport. Nous avions mis de l’argent de côté mon mari et moi de manière à être à l’aise, mais nous devions quand nous serrer la ceinture. Mon mari prenait le relais pour s’occuper de bébé en fin de journée lorsqu’il rentrait du travail, ce qui me permettait de me reposer ou de me consacrer aux tâches ménagères. Je ne regrette pas ma décision, j’en garde d’excellents souvenirs. »

Maman active

maman-2

Dès le début de votre grossesse, préparez-vous : place en crèche, congé maternité, organisation domestique… Tout un programme !

Les avantages :

L’indépendance matérielle, une vie sociale plus épanouie, et le plaisir de retrouver bébé à la fin de la journée.

Les inconvénients :

Boulot, métro…bébé ! Gare au syndrome de la superwoman : une double journée, où vous devez être à la fois performante au travail et active à la maison, au risque de s’épuiser…

Pour vous, la maternité, c’est aussi une course d’obstacles : obtenir une place en crèche, s’occuper de l’inscription à l’école, faire face à l’épineux problème du mode de garde en cas de maladie, assister aux réunions des parents…Autant de soucis qui s’ajoutent au stress et aux tâches domestiques du quotidien.Pour les mamans allaitantes, là aussi : tire-lait en main, vous deviendrez vite une pro de l’organisation pour garantir à bébé son ratio de lait maternel et organiser votre journée de manière à vous aménager des pauses allaitement.

Ghalia témoigne: « Pour moi il était évident que je devais reprendre le travail. Je tenais à mon indépendance, et malgré toute l’affection que j’ai pour ma fille, je tiens à ma liberté. De plus, notre situation financière ne me permettait pas de rester à la maison. Cette décision a bien sûr nécessité quelques sacrifices (la fatigue !), et je devais courir et jongler à longueur de journée. J’allaitais Cyrine, alors je devais aussi prévoir de tirer mon lait à la maison et au travail, ce qui n’est pas facile. Mon moment préféré de la journée est incontestablement devenu le moment où j’allais la chercher à la crèche, et la voir me tendre les bras et afficher un énorme sourire en me voyant me faisait oublier toutes les tracasseries de la journée, et je rentrais avec plaisir à la maison pour m’occuper d’elle : le bain, le dîner, la bercer pour faire dodo… Un régal ! »

Quelle que soit votre décision, ce qui compte c’est que vous soyez fidèle à vos convictions et que vous vous organisiez en fonction. N’hésitez pas à demander conseil auprès des personnes compétentes (centre d’accompagnement, pédiatre,sites d’information en ligne, etc). Surtout soyez indulgente avec vous-même, et dites-vous bien que quel que soit le mode que vous aurez choisi, l’essentiel pour bébé est que sa maman soit épanouie et bien dans sa peau. Le reste est une question d’organisation.