La bande annonce du dernier film du tunisien Abdellatif Kechciche dévoilée

0
2551

Le dernier film du réalisateur tunisien Abdellatif Kechciche, « Mektoub my love : canto uno», sortira le 21 mars en France.

Plus de quatre années après le succès en France de son film « La Vie d’Adèle », le réalisateur nous revient avec un nouveau long-métrage sur la jeunesse, le désir et la sensualité, d’une durée de 3h00. Le film, qui est une libre adaptation du roman « La blessure, la vraie » de François Bégaudeau, devait s’intituler « Mektoub is mektoub ». Il a été renommé ensuite « Mektoub, my love » et a été tourné comme étant le premier volet d’une saga familiale. Une suite est déjà en cours de montage et le réalisateur n’exclut pas un troisième volet.

Et c’est le distributeur « Pathé » qui vient de dévoiler aujourd’hui la bande annonce du film:

Synopsis : « En France en 1994, Amin espère vivre des scénarios qu’il écrit à Paris. Il retourne en été dans le Midi de la France où il a passé sa jeunesse chez ses parents qui tiennent un restaurant tunisien à Sète. Amin retrouve sa famille et ses amis de jeunesse, comme son cousin dragueur Tony ou sa meilleure amie Ophélie ; il passe son temps entre le restaurant familial, les bars du coin et la plage où viennent bronzer de jolies vacancières. Alors que Tony a du succès, Amin est plutôt timide. Il se trouve une occupation en photographiant la côte méditerranéenne dont il trouve la lumière fascinante et cherche l’inspiration de ses films futurs. »

Le film qui a été présenté en première mondiale à la Mostra de Venise, n’a pas fait l’unanimité des critiques journalistiques. Fidèle à son style et sa réputation, le réalisateur lui-même le dit : « On entre dans le film ou pas ». Quand pour certains, Kechiche fait dans le voyeurisme et la lenteur, pour d’autres, il filme merveilleusement bien une réalité sensuelle.

A l’affiche du film, les spectateurs pourront voir: Shaïn Boumedine, Ophélie Bau, Salim Kechiouche (Corps étrangers de Raja Ammari), Lou Luttiau, Alexia Chardard et Hafsia Herzi (L’amour des hommes, Eddawaha, La graine et le mulet)

Le film sera-t-il projeté en Tunisie ? On ne sait pas encore, surtout que le film compte des scènes de sexe assez longues et « hard ».