Démarrage de la 5ème Rencontre Internationale de la Céramique Sidi Kacem Jlizi [2-12 sep]

0
1291

Le Centre national de la céramique d’art Sidi Kacem Jélizi à Tunis (au mausolée de Sidi Kacem Jelizi qui se situe aux limites de la médina de Tunis) lance la 5ème édition des rencontres internationales de la céramique du 2 au 12 septembre au 31 rue Sidi Kacem Jelizi 1008, Tunis (Place Maakel Ezzaim).

Internationales, les rencontres réunissent 17 céramistes de renom venus de plusieurs pays : Irak, Turquie, France, Espagne, Portugal et bien sûr Tunisie.

Ateliers et expositions sont au programme durant ces dix jours complétement dédiés à la céramique et à son savoir-faire. Des ateliers de façonnage, de cuisson et d’émaillage de céramique seront donc ouverts quotidiennement, de 10 heures du matin à 17 heures.

Au programme pour cette 5ème édition :

Du mercredi 02 au samedi 05/09/2015 :

• Façonnage.

• Présentation et projection des expériences et parcours des artistes.

Dimanche 06/09/2015 :

• Visite du Musée de Bardo.

Lundi 07/09/2015 :

• Visite des ateliers de potiers traditionnels à Nabeul

• Visite du Musée de Nabeul

Du Mardi 08 au Jeudi 10/09/2015 :

• Cuissons et Emaillage.

• Présentation et projection des expériences et parcours des artistes.

Vendredi 11/09/2015 :

• Visite au Musée de Carthage

• Cérémonie de remise des attestations de participation à "Le Moulin", Soliman

• Visite d'atelier d'artiste céramiste, Soliman

Samedi 12/09/2015 :

• Exposition des travaux du symposium et cérémonie de clôture à 16h00.

Pour tout supplément d'informations, vous pouvez appeler au +216 71 572 423

• Exposition des travaux du symposium et cérémonie de clôture à 16h00.

Bâtie au cours de la deuxième moitié du XVe siècle sur une colline dominant la kasbah de Tunis, la maison (actuel mausolée) est la demeure de Sidi Kacem El Jellizi, un saint tunisien né dans une famille de migrants andalous ayant séjourné à Fès avant de s'installer dans l'Ifriqiya hafside. Surnommé jellizi en référence à son métier de fabricant de zelliges qu'il exerce avec une habileté rare, il est connu pour sa grande piété, sa bienfaisance et sa générosité : le lieu sert de refuge pour les voyageurs et commerçants, ainsi que les réfugiés andalous après la prise de Grenade en 1492, ce qui augmente sa considération auprès des dirigeants hafsides et la vénération de la population. Mort en 1496, il est enterré dans la bâtisse décorée par lui-même ou ses disciples spirituels et artistiques.

 

]]>