« Dos d’âne », « clé numéro 12 », « petite cervelle » : quand Jiji Show se fait humilier dans Labès

0
6922

La semaine dernière, le clip de Jiji Show déferlait tel un tsunami dans nos messageries privées et réseaux sociaux. Aussi viral qu’une vidéo de chute ou de chatons bien mignons, « Rabbeni » a néanmoins fait un mauvais buzz pour son côté kitch et a suscité des commentaires extrêmement négatifs voire désobligeants. Parmi les critiques les plus assassines figurent par exemple celles de l’émission « Labès ». Invitée dans ce talk show diffusé samedi soir sur El Hiwar El Tounsi,  Jiji Show a subi de plein fouet le déchaînement du présentateur Naoufel Ouertani et de l’acteur/chroniqueur Zyne El Abidine Mastouri. Analyse d’un moment de malaise grotesque où la jeune femme est traitée de tous les noms.

1. Tout d’abord, le clip de Jiji Show :

نعرف بش نضيعلك 3 دقايق من وقتك اما يلزمك تسمعها 😂😂و بعد تحب تبلوكيني تحب تسب حريتك بطبيعتي معاش قاعد فاه 😒

Gepostet von ZRIGUi Fitness am Dienstag, 2. Januar 2018

2. L’artiste ratée

« Vous n’avez pas de voix… quand même ! Il y a le Smig, la sensibilité, le rythme, le tempo dans votre corps que vous n’avez pas… C’est plus proche d’une chèvre que d’un être humain, excusez-moi« , lance le présentateur à Jiji Show assise juste en face et qui lui rappelle qu’il s’agit d’un avis personnel. « Il vous faut un choc pour que vous arrêtiez de chanter […] Vous avez dit ‘Zini 3arbi’ (« j’ai une beauté arabe »). Moi je sens que c’est plutôt 3arbi el Mezni… Nous lui présentons nos excuses... », poursuit-il avant l’arrivée de Zyne El Abidine Mastouri.

3. La danse du cobra

« Vous êtes une artiste qui a vraiment réussi… et moi je suis un gros menteur… je vais analyser votre clip mais j’ai d’abord une question : »Quel est le pire : votre chanson ou le dimanche après-midi ?« , demande Zyne El Abidine Mastouri qui analyse par la suite la danse de l’artiste. « On sent que Jij avait un serpent en guise de copain… c’est la danse du cobra« , poursuit-il.

4. Le vernis « azreg »

« Concentrez-vous. Votre robe est rouge et noire, vos cheveux blonds et vos ongles sont bleus (« zrog » !) […] Regardez ses ongles ! Ils sont aussi longs que deux heures de philo !  Pourquoi ? Pourquoi vous nous faites ça ?!« .

5. Le gros lard

« Vous êtes aussi catastrophique que la mort… Sur l’échelle des catastrophes, il y a le cyclone. Vous c’est c’est le séisme […] Votre clip est censé avoir créé le buzz. Sauf que c’est plutôt la honte.« , poursuit-il. Jusque-là, tout va relativement bien. Et puis le chroniqueur s’attaque au physique de la jeune femme. « Regardez-moi ce ventre ! Pourquoi ? Elle a un dos d’âne !« , continue Zyne el Abidine Mastouri, ce qui conduit Jiji à se lever et à demander au public si elle a du ventre.

« Regardez son nombril ! Le seul au monde à s’ouvrir à l’aide d’une clé numéro 12 […] Vous n’aviez pas remarqué que votre ventre était un peu gonflé ? Mais vous aviez mangé quoi ? On a un scanner pour voir ce que vous aviez mangé : un plat de lablébi, des fèves et des pâtes« .

6. L’imbécile de service

« Il y a une théorie qui avance que l’Homme descend du singe. Vous, vous descendez d’une clé de voiture. […] Une R5 jetée par les douaniers », continue le chroniqueur qui compare ensuite le geste de la main de la chanteuse, sur l’écran, à son Q.I. « Qu’est-ce qui est tout petit ? C’est votre cerveau« , lui fait-il savoir. « Certains artistes disent avoir eu Sabeh Fahri pour modèle quand ils étaient jeunes. Chez vous, on sent que c’est plutôt le grincement des portes ou des chaussures« , ajoute-il avant de lui lire un soit-disant contrat lui demandant de ne plus chanter et de s’éloigner du monde artistique car la Tunisie mérite mieux. Après avoir souri durant la chronique de Zyne el Abidine Mastouri, Jiji finit par réagir en le traitant d’antipathique.

7. Le coup de grâce

Le chroniqueur s’en va et Jiji applaudit quand même. Elle ne sait pas encore que la séance de lynchage n’est pas finie. « Vous avez l’impression d’être le Walid Ennahdi au féminin ?« , lui demande Naoufel Ouertani. « Nous voulions vous voir vous retirer du monde artistique, ce que vous avez refusé de faire », lui demande-t-il. La jeune femme tente ensuite de conclure, ce qu’elle peinera à faire à cause des coupures du présentateur. « Vous n’avez ni la voix, ni le côté artistique, ni rien du tout… mais vous avez la détermination » ; ce sont les derniers mots qu’entendra la chanteuse tunisienne qui finit par baisser la garde.

En plus de 12 mn, Jiji Show vient donc de se faire lyncher et humilier, entre autres, pour son physique et ses capacités intellectuelles, par deux hommes qui ne sont ni Paul Newman ni Albert Einstein.

https://www.facebook.com/tounesalyoum.officiel/videos/2279860062040005/