Quand on parle de mode, ce sont généralement les femmes qui font les titres et la une des magazines. Mais entre les Gigi et Bella Hadid, les Kaia Gerber et les Kendall Jenner, certains mannequins homme ont réussi à se distinguer que ce soit sur les podiums ou dans les campagnes publicitaires. Et quand l’un d’entre eux est Tunisien, on ne peut qu’en parler! En effet, Ali Latif est la nouvelle coqueluche des photographes, des stylistes et des rédacteurs en chef des plus grands magazines de mode. Le jeune homme de 21 ans a déjà séduit des marques comme Versace, Balmain et Coach et fait la couverture de Vogue Arabia Man et Vogue Homme grâce à son 1m85, son regard mystérieux et son visage à l’ossature atypique qui le rend unique. Le mannequin s’est livré à Femmes de Tunisie en toute simplicité. Découvrez son parcours.

View this post on Instagram

Hanging out in Paris with @hm Shot by @quentindebriey

A post shared by Ali Latif (@ali.latif_) on

De Metline à Paris, parle-nous un peu de ton parcours.

Je suis né à Metline. J’y ai vécu jusqu’à mes 6 ans. Nous avons ensuite rejoint mon père dans le sud de la France à Roquebrune sur Argens avec ma mère et mes deux frères. J’ai passé une grande partie de ma vie dans cette petite ville puis j’ai arrêté les études à mes 16 ans pour commencer à travailler. J’ai enchaîné les petits boulots avant de faire le grand pas et monter à Paris pour faire une école de théâtre.

Comment as-tu été repéré ?

Je bossais dans une boulangerie dans le 10ème arrondissement et j’ai été repéré par un agent de Q Model Management qui était à Paris pour la Fashion Week et qui est passé acheter un croissant. Il m’a alors proposé de passer un casting et c’est de là que tout est parti.

Crédit photo : Yann Audino

Qu’est ce que ça fait de se retrouver en couverture des plus prestigieux magazines de mode et de faire des campagnes pour les plus grandes marques ?

C’est très flatteur mais j’essaie de faire abstraction de tout ça pour continuer à grimper les échelons et faire encore plus. Je suis ambitieux donc je ne peux pas m’arrêter à chaque bon job que je fais.

Selon toi, quelles sont les qualités qu’il faut avoir pour être un bon mannequin ?

Avoir de la personnalité et être soi-même. Je pense que ça vaut pour tous les métiers du monde.

Quelles sont tes passions en dehors de celle de mannequin ?

Je regarde beaucoup le foot, je suis un grand passionné depuis petit et je suis un fervent supporter de L’Olympique Lyonnais. J’ai joué au foot pendant plusieurs années mais j’ai dû arrêter à cause d’une blessure. Sinon, je lis beaucoup, je m’instruis, j’essaie d’être curieux et d’apprendre. J’aimerais aussi aller un peu plus au théâtre car j’aime beaucoup cet univers.

Quels sont les avantages du métier de mannequin ?

Je dirais voyager en premier lieu car toutes les semaines, tu peux te retrouver dans un pays différent surtout pendant les Fashion Week. On a aussi beaucoup de temps libre entre les contrats ce qui peut permettre de faire d’autres activités à côté. On apprend énormément sur soi, on grandit car se retrouver seul dans une chambre d’hôtel à 19 ans à l’autre bout du monde et loin des siens, je peux vous assurer que ça fait mûrir. Mais il faut aussi savoir que ça n’a pas que des avantages car on ne pense généralement qu’au côté glamour du métier de mannequin. C’est en effet beaucoup de travail et de sacrifices, et on peut passer des mois sans contrat donc sans rentrée d’argent.

Comment vois-tu le futur ?

Je n’aime pas trop y penser car je vis le présent pleinement et j’essaie d’en profiter au maximum. Mais j’aimerais devenir un très bon comédien une fois ma carrière de mannequin finie car c’est quand même mon rêve initial et la raison pour laquelle je suis venu vivre à Paris.

Quels conseils pourrais-tu donner aux jeunes qui voudraient se lancer dans le mannequinat ?

Soyez vous-même, n’essayez de ressembler à personne d’autre, la personnalité fera toujours la différence. Soyez curieux et écoutez les conseils des professionnels avec qui vous travaillez. Souriez et croyez en vous car tout est possible !