«Hot Girls Wanted», le documentaire qui met à nu le monde de la pornographie amateur

0
846

Projeté samedi au Festival de Sundance, ce documentaire choc nous montre à quel point il est facile, pour les adolescentes en particulier, de se laisser prendre dans l’industrie du sexe qui promet beaucoup d'argent et de gloire.

«Hot Girls Wanted» – réalisé par deux anciennes journalistes et photographes du Miami Herald, Jill Bauer et Ronna Gradus, et produit par Rashida Jones –  raconte les histoires vraies d'un nombre d’adolescentes âgées tout juste de 18 et 19 ans, principalement des filles naïves venues de petites villes américaines et qui voient en l’industrie du porno amateur une porte de sortie, un billet vers la liberté, l’aventure et la célébrité.

La réalité est, bien sûr, beaucoup moins rose. «C'est la loi de la jungle» déclare Jill Bauer à l’AFP, «n’importe qui peut tourner ce genre de film. N'importe qui peut aller sur Craigslist (un site américain de petites annonces) pour recruter une fille. Il suffit de prouver qu'elle a 18 ans», poursuit-elle.

Tressa, une jeune fille de 18 ans qui intervient dans le film admet qu'elle a été attiré par la pornographie parce qu’elle y voyait un moyen d’échapper à sa ville natale du Texas. Durant sa courte carrière de 4 mois dans l’industrie du porno, la jeune fille dit avoir gagné 25 000 dollar, mais après avoir payé la lingerie, les manucures, le maquillage et les tests de MST bihebdomadaires, il ne lui restait plus que 2000 dollar dans son compte bancaire. «Il est facile de profiter d'une fille de 18 ans», regrette-elle.

Une enquête bouleversante, des images violentes, des témoignages sidérants et des chiffres effrayants, les deux réalisatrices espèrent avec ce documentaire provoquer un débat dans la société américaine et obtenir de la classe politique une révision de la loi régissant le domaine de la pornographie en imposant des lois plus strictes aux producteurs et ainsi protéger ces jeunes filles.

]]>