Historique : l’Inde décriminalise l’homosexualité

0
275
©EPA

Et de 124 ! Depuis ce jeudi, l’Inde est le 124e État à avoir dépénalisé l’homosexualité. En effet, l’article 377 du code pénal indien, qui interdisait tout « rapport charnel contre l’ordre de la nature », a été jugé illégal par la Cour suprême indienne. Même si les arrestations restent très rares en Inde, le fait d’y être homosexuel était passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans. Un vent de liberté a donc plané au-dessus de la Court suprême, à Delhi, remplie d’activistes LGBT+ qui mènent un combat depuis une vingtaine d’années pour annuler cet article datant du XIXe siècle, soit de l’époque victorienne.

Dipak Misra, juge en chef de la Cour suprême, a ainsi jugé la loi « irrationnelle, arbitraire et indéfendable » avant d’ajouter que « toute relation sexuelle consensuelle entre deux adultes – homosexuels, hétérosexuels ou lesbiens – ne pouvaient être jugées anticonstitutionnelle ».

« Ils ont présenté leurs excuses à la communauté gay et ils ont dit que des copies du jugement allaient être distribuées dans toute station de police. C’est le meilleur jugement que l’on pouvait espérer », a déclaré Anjali Gopalan, fondatrice de la Naz Foundation, une organisation non gouvernementale indienne de lutte contre le Syndrome d’immunodéficience acquise et de promotion de la santé sexuelle.

https://twitter.com/theniya_07/status/1037616197150404608

Pendant ce temps-là, en Tunisie