Grippe A (H1N1), ce qu’il faut savoir: symptômes, précautions et traitement!

0
3569

Après 5 cas de décès déclarés en moins d’une semaine et ce suite à l’atteinte du virus de la grippe A (H1N1), le ministère de la santé a tiré la sonnette d’alarme, incitant la population à prendre certaines mesures de précautions pour éviter la propagation du virus.

Le premier cas de décès ayant été déclaré le 7 décembre dernier, 4 autres cas se sont depuis rajoutés au bilan. Deux femmes enceintes, une femme diabétique et un bébé de 3 mois font partie de la liste. Le virus étant plus virulent essentiellement lorsqu’il s’attaque aux sujets immunodeprimés, aux enfants, aux sujets âgés ou encore aux femmes enceintes.

Le ministre de la santé a aussi affirmé que le taux de propagation du virus est en augmentation. Une cellule de cris a d’ailleurs été mise en place afin de traiter au mieux les cas des personnes atteintes et d’éviter une plus forte prolifération. Pas besoin de céder à la panique pour autant. En suivant certaines mesures de précautions, particulièrement pour les personnes à risques, la maladie est généralement bien traitée, si ce n’est complètement évitée.

Quelques précautions et mesures sont alors de mise. Voici quelques infos essentielles pour affronter l’hiver cette année.

Grippe A (H1N1), les symptômes

Ils sont ceux d’une grippe saisonnière, à savoir : fièvre, éternuement, maux de tête, maux de gorge, altération de l’état général, nausées et parfois vomissements, toux etc. Ces symptômes peuvent durer jusqu’à une semaine et peuvent également se présenter de manière plus forte que pour une grippe classique, avec une fièvre plus forte et des douleurs articulaires plus intenses.

Grippe A (H1N1), les précautions

L’hygiène : La meilleure forme de prévention concerne l’hygiène. Comme pour une grippe classique mais en multipliant la vigilance. Il faut se laver fréquemment les mains, se changer dès le retour à la maison, éviter les contacts avec les personnes atteintes, et jeter les mouchoirs en papier dès leurs utilisations.

Le vaccin : Il n’est pas nécessaire pour les sujets en bonnes santé, mais il est surtout recommandé pour les personnes à risques : personnes âgées de plus de 65 ans, femmes enceintes et personnes atteintes de maladies chroniques: diabète, hypertension, maladies cardiaques etc. Le vaccin pour les enfants n’est recommandé que pour les sujets présentant des maladies particulières.

La bavette ou le masque chirurgical : Il s’agit là d’un moyen classique d’éviter la propagation de la maladie lorsqu’on est porteur du virus. Il est préférable de les changer dès lors qu’on a toussé ou éternué dedans.

Grippe A (H1N1), le traitement

Il s’agit surtout d’être vigilent et au taquet aux symptômes cités plus-haut et d’aller consulter assez rapidement si vous soupçonnez une infection. Des médicaments vous seront administrés, des antiviraux principalement, qui permettront d’atténuer les symptômes, réduire la durée de la maladie et limiter le risque d’une frome plus grave.

N’oubliez pas de mentionner votre maladie à votre entourage, de porter le masque chirurgical et d’éviter les contacts physiques avec les personnes à risques.