Fusillade dans une boîte de nuit en Floride

0
517

Un second drame s’est produit à Orlando en Floride au lendemain du meurtre de la chanteuse Américaine Christina Grimmie. En effet, le dimanche 12 juin, une fusillade, la plus meurtrière de l’histoire des Etats Unis, a éclaté dans un club gay à environ cinq kilomètres du lieu de l’assassinat de la chanteuse. La tuerie de masse perpétrée par un américain d’origine Afghane, Omar Seddique Mateen, a fait 49 morts( plus le tueur lui même) et 53 blessés.

Alors que plus de 300 personnes se trouvaient à l’intérieur du club Pulse , Omar Seddique Mateen armé d’un fusil d’assaut et d’une arme de poing, pénètre au sein de la boîte de nuit. Plusieurs coups de feu retentissent aux environs de 2 heures du matin et la fusillade se transforme ensuite en prise d’otages à l’issue de laquelle 49 personnes ont perdu la vie.

Alors que plusieurs personnes penchent pour  la thèse terroriste, le père du terroriste a déclaré à la chaîne américaine NBC que cette fusillade n’avait rien avoir avec la religion. En effet, d’après ses dires, son fils s’était énervé quand il a vu un couple d’homosexuels s’embrasser à Miami quelques mois avant le massacre. Le père pense que cela pourrait avoir un lien avec les raisons pour lesquelles Omar Seddique s’est engouffré dans le club Pulse et a tué 49 personnes.

Mais d’après le figaro, l’état islamique aurait revendiqué l’attentat d’Orlando sur sa radio.

Les réactions des politiciens ne se sont pas bien sûr   pas fait attendre sur le sujet. En effet, Barak Obama a qualifié la fusillade « d’acte de terreur et de haine ». Le président des Etats Unis a déclaré que cette fusillade mettait en évidence à quel point c’est facile pour un citoyen d’obtenir une arme et tuer des gens « à l’école, au cinéma ou même dans une boîte de nuit ».

Le candidat républicain, Donald Trump, a attaqué la déclaration de Barak Obama sur son compte Twitter.

« Est-ce que le président Obama va mentionner les mots terrorisme islamiste ? S’il ne le fait pas il devrait démissionner immédiatement. » A-t-il partagé avec ses neuf millions d’abonnés.

Selon les informations recueillies par le monde, les fusillades ont déjà fait plus de 200 morts en 2016 aux Etats Unis.  La tuerie d’Orlando  pourra-t-elle avoir des conséquences sur le deuxième amendement des Etats Unis qui garantit à tout citoyen américain de porter des armes ?

Par Sonia Ben Miled