#FreeTheNipple : des Islandaises seins nus en solidarité avec une étudiante trollée

0
1803

Le hashtag #FreeTheNipple fait encore une fois le buzz, les femmes islandaises prennent d'assaut Twitter pour lutter contre les normes hypocrites. Les militants affirment que les seins des femmes ne doivent pas seulement être considérés en tant qu'objets sexuels.

Le mouvement est apparu une première fois comme une forme de protestation contre le fait de considérer les poitrines des femmes comme des objets sexuels uniquement, alors que celles des hommes ne le sont pas. Les militantes se sont également plaintes que les sites Web et médias sociaux interdisent les images des seins féminins, même quand les femmes dans les images ne sont pas sexualisées, par exemple pendant l'allaitement.

Le hashtag est devenu viral cette semaine après qu'Adda Þóreyjardóttir Smáradóttir, une étudiante de 17 ans et présidente de la société féministe au Collège Commercial de l'Islande, a annoncé une journée "Libérez le mamelon" à son école pour le 26 Mars.

Après qu'un ami masculin avec lequel elle était en désaccord ait posté une photo de lui-même torse nu en commentant que même lui recevrait une réaction négative s'il se rendrait torse nu à l'école, elle a posté une image de ses seins.

Prouvant sans doute les arguments d'Adda, un troll Twitter a essayé de l'humilier pour avoir posté cette photo. "C'était difficile et j'ai dû supprimer l'image pendant quelques minutes, mais c'était assez pour commencer une révolution", a-t-elle écrit dans un post Facebook.

Très vite, des milliers de femmes se sont rassemblées pour soutenir Adda, et afficher leurs propres photos de seins accompagnées du hashtag #FreeTheNipple, et même des hommes se sont également joints à leur cause.

Dès lors, des associations féministes dans d'autres collèges islandais ont également participé et ont déclaré une journée "Libérez le mamelon". Dans son poste Facebook, Adda a fait valoir que la société considère les seins féminins comme un tabou, alors que les poitrines des hommes passent sans aucun souci. Elle a donné l'exemple des footballeurs qui célèbrent souvent leurs buts en soulevant leurs maillots.

"Pour moi, chacun doit pouvoir vivre comme il le souhaite. Si une fille ne veut pas porter de soutien-gorge ou veut porter un haut transparent elle doit pouvoir le faire. Mais si vous êtes à l'aise avec le soutien-gorge, c'est bien aussi" a déclaré Heiður Anna Helgadóttir, présidente de l'Association féministe de l'Université d'Islande.

"C’est juste une partie du corps. Les garçons ont des seins et des mamelons et c'est normal pour eux de les exposer. La même chose devrait pouvoir s'appliquer à nous autres femmes", a ajouté Heiður, buzz, Adda Þóreyjardóttir Smáradóttir, Libérez le mamelon, photo, collège

L'année dernière, les célébrités ont également rejoint le mouvement #FreeTheNipple, y compris Miley Cyrus, et Scout Willis, qui, en mai, a organisé une manifestation topless à New York.

]]>