A la découverte de l’invitation, le nom du nouveau parfum de Givenchy, L’INTERDIT, nous donnait déjà envie de découvrir le jus qui se cachait dans le flacon. Le rendez-vous est donné à Fatales Zéphyr à la Marsa où toute une loge secrète a été aménagée pour l’occasion. On suit le parcours rouge, couleur de l’interdit, du danger et de l’irrévérence mais également couleur de l’audace et de la confiance en soi, on goûte à des rafraîchissements et des petites bouchées rouges comme pour se mettre dans cette ambiance qui nous file déjà le frisson de l’interdit !

La naissance de L’INTERDIT

A l’origine, Hubert de Givenchy et Audrey Hepburn ! Le premier est un couturier que tout le monde s’arrache, la seconde est la star montante du cinéma. Une amitié naissante, un coup de cœur pour le style du créateur et une collaboration fructueuse qui évolue finalement en une fragrance créée exclusivement pour Audrey, devenue entre temps muse de Hubert de Givenchy. Quand, en 1957, le créateur lui demande s’il peut la commercialiser, la légende rapporte qu’elle aurait initialement répondu : « Je vous l’interdis ! ». Toutefois, le parfum voit le jour en 1957 et devient la première fragrance audacieuse de Givenchy. Aujourd’hui, un nouveau chapitre s’ouvre pour la maison : Givenchy donne naissance à un nouveau parfum qui invite les femmes à franchir le pas et ressentir le frisson de l’interdit.

Le frisson de l’interdit

Aujourd’hui, avec L’interdit pour cri de ralliement, Givenchy incite les femmes à briser les codes. À éprouver le frisson de la liberté et des sensations défendues. À transgresser les codes, qu’ils soient réels ou imaginaires. Parce que bien souvent, la seule limite est celle que l’on s’impose à soi-même. L’Interdit est cette fragrance qui nous rappelle que l’audace est la clé de la liberté. Et que c’est par-delà nos peurs que résident les plaisirs de la vie.

Une fleur résolument underground

Une fragrance puissante et mémorable, à l’élégance dévastatrice. La signature d’une nouvelle féminité. Quand l’intensité naît des contrastes. L’union interdite d’une fleur blanche et d’un accord noir. La facette choc du chic. Créé par les maîtres parfumeurs Dominique Ropion, Anne Flipo et Fanny Bal, L’Interdit dévoile un bouquet blanc, narcotique et lumineux, mêlant fleur d’oranger, jasmin et tubéreuse, qui contraste avec les notes sombres, aux accents fumés et racinaires, du vétiver et du patchouli.

Simplicité et sophistication, l’accord parfait

Véritable catalyseur, L’INTERDIT ouvre le champ des possibles. Il agit tel un talisman qui donne la force d’expérimenter, d’aller à la découverte de soi. Le nouveau flacon est un hommage évident à l’original de 1957. Un objet à la fois intemporel et radicalement moderne. Ses angles arrondis travaillés sur une base carrée lui confèrent force et sobriété. À la fois simples, profondément féminines et délicates, ses lignes sont aussi dynamisées par le laçage d’un ruban de coton gros grain autour du col, scellé par l’emblème de la Maison, un logo 4G noir laqué. L’étui, en noir et blanc évidemment, présente un design pur, affirmé. Mais à l’intérieur, il laisse apparaître une couleur inattendue, un rouge écarlate audacieux qui porte la signature de Monsieur de Givenchy.