Femme du mois : Ilhem Bouaziz, DGA de l’UIB

0
2225

En mai 2022, Ilhem Bouaziz a été nommée Directrice Générale Adjointe en charge de la Banque De Détail ; Présidente du Conseil d’Administration de UIB-Finance (filiale de l’UIB) et Membre du Conseil d’Administration de UIB-Assurance. Mme Ilhem Bouaziz est aussi membre du Conseil d’Administration de la Société Monétique de Tunisie. Elle a été certifiée en Mai 2022 Woman Board Ready par l’Essec Business School de France et le Groupe Honoris de Tunisie ; en Juin certifiée par l’Institut Tunisien des Administrateurs comme administrateur indépendant de Sociétés et certifiée aussi par le même institut comme Administrateur de Banques. Ilhem Bouaziz est Présidente de Féminin by UIB et membre des deux Fondations : Solidarité & Innovation by UIB et Art & Culture by UIB, ces deux Fondations sont présidées par le Président du Conseil : Monsieur Kamel NEJI.

Une véritable consécration, qui n’est pas du tout un hasard, ni une surprise pour celles et ceux qui connaissent Madame BOUAZIZ. Trente-deux ans de carrière au sein de l’UIB, mais surtout trente-deux ans de challenges et de défis ; différents postes occupés, différentes expertises dans différents domaines avec des performances enregistrées en matière de gestion des ressources humaines à qui elle accorde beaucoup d’importance.

Différentes expertises acquises par Ilhem: d’une commerciale performante vers une responsable conduite de changement puis Directrice des projets de la Banque : projets variés dans les domaines de l’IT, la transformation digitale, la transformation Agile puis Secrétaire Générale Adjointe avec un périmètre plus large (IT,  sécurité du système d’Information, Sécurité des Personnes et des Biens, les achats, les moyens généraux, les chantiers de Génie Civil, l’Organisation, ….) puis responsable de Pôle Services Clients pour assurer après la responsabilité de deux Pôles : Pôle Services Clients et Pôle Supports de la banque en tant que Chief Operating Officer. Ilhem Bouaziz ne dit jamais non à un nouveau challenge ; Interview récap’ sur un parcours pas très lisse, mais sans fautes.

Femmes de Tunisie : Parlez-nous de votre parcours ?

Ilhem Bouaziz : Je suis diplômée de l’IHEC Carthage. J’ai obtenu mon diplôme en 1990 : j’ai été sollicitée par la BIAT, l’UIB et Amen Bank et j’ai opté pour l’UIB. Les diplômés HEC étaient et sont encore beaucoup sollicités par les banque.

Cela a été le point de départ d’un parcours commercial et c’est comme ça que j’ai intégré le réseau des agences UIB où j’ai évolué en gérant les différents marchés Retail et Corporate.

F.D.T : C’était ce parcours là que vous vouliez faire, ou bien c’était juste une occasion qui s’est offerte et que vous avez saisie ?

I.B :  Intégrer la Banque était l’un de mes rêves que j’ai réussi à accomplir, c’est ce qui explique ma passion et mon amour pour mon travail et c’est la clé de réussite : donner sans compter est ma devise.

La demande des banques était dans le temps plus importante que l’offre. Au niveau du secteur le nombre de femmes était très limité. Moi je faisais partie des rares femmes ayant rapidement accédé au poste de responsable d’agence.

F.D.T : Au bout de combien de temps avez-vous été nommée responsable d’agence ?

I.B : En 1995, j’ai été nommée responsable d’agence au niveau de la zone industrielle de la Charguia. Et comme je le disais plus haut, nous étions peut-être deux ou trois femmes responsables d’agence sur la place.

Pour y arriver, j’ai fait le parcours classique, qui m’a permis d’être bien formée. J’ai occupé plusieurs postes au réseau avant d’être nommée Responsable d’Agence.

F.D.T : Qu’est- ce que vous visiez pour la suite ?

I.B : En 2000, j’ai été nommée à la tête d’une autre catégorie d’agence où j’ai eu l’occasion de traiter avec d’autres segments de clientèles et où j’ai pu évoluer en matière de gestion des ressources humaines. C’était pour moi un nouveau challenge, avec d’autres profils de clients. J’avais plus de 20 collaborateurs, et j’étais la plus jeune et Femme en plus avec pour mission la restructuration de l’agence qui était en difficulté. Au bout de 3 ans j’ai réussi ma mission puis j’ai été sollicitée, par l’équipe intervenante de la Société Générale en tant qu’experte métier, pour assurer la migration du Core banking system. Et là aussi c’était un nouveau challenge pour moi avec de nouveaux obstacles :  Je suis passée d’un profil commercial d’expert métier banque vers un profil de gestionnaire de projet IT puis vers le poste d’un responsable conduite de changement à l’occasion du projet de migration vers le CBS. Cela m’a demandé beaucoup de sacrifice et de travail pour réussir mon évolution de carrière.

F.D.T : Pourtant, cela n’a pas été votre dernier challenge…

I.B : Après ma nomination en Septembre 2006 en tant que Directrice des Projets et de l’Organisation, j’ai été appelée par le DG à participer à la refonte de l’organisation de la banque et s’était l’une de mes meilleures expériences professionnelles.

Après avoir réussi ma mission en tant que Directrice des Projets et de l’Organisation, j’ai été promue en tant que secrétaire générale adjointe en 2013 avec un périmètre plus large et de nouvelles responsabilités ce qui m’a permis d’acquérir de nouvelles expériences se rapportant à de nouveaux domaines de la banque.

En 2015, j’ai été nommée responsable de Pôle Services Clients, où j’avais sous ma responsabilité 300 personnes. En Septembre 2017, la Banque m’a confié la responsabilité d’un autre Pôle :  le Pôle Ressources et Supports. Effectivement j’ai été la première femme responsable de deux pôles au niveau du secteur bancaire : COO avec 15 Directions sous ma responsabilité. Evidemment, cela a été une excellente occasion pour moi pour démontrer que malgré les obstacles et les difficultés, une femme est capable d’exceller. J’ai assuré cette mission de 2017 à 2022, année à laquelle j’ai été nommée DGA à l’UIB.

Aujourd’hui, j’ai sous ma responsabilité plus de 800 collaborateurs.

F.D.T : Et qu’est-ce que vous cherchez à accomplir à ce niveau ?

I.B : Je voudrais réussir en innovant. Lorsque j’ai quitté le poste de Chief Operating Officer, j’ai laissé un socle garantissant l’évolution permanente de la banque en termes d’organisation, de process, d’outils et de briques digitales, j’ai surtout laissé des ressources Humaines autonomes, passionnées et dévouées pour assurer l’amélioration continue de la Banque.

F.D.T : Votre plus gros challenge pour la banque aujourd’hui ?

I.B :  Aider les équipes à être sur le podium.

F.D.T : Vous êtes aussi présidente de l’Association Féminin by UIB.

I.B : Oui. L’association a été créé en 2015, elle a pour principaux objectifs :

(1) D’améliorer l’équité dans la gestion de carrière des collaborateurs quel que soit leur genre ;

(2) promouvoir un environnement de travail de nature à faciliter l’engagement de toutes et tous ;

(3) Et plus largement, nous voulons faire de la diversité l’affaire de tous. Equité et parité sont des notions très importantes pour nous. L’UIB, est la première banque labellisée « Gender Equality European & International Standard » pour l’égalité professionnelle et la diversité. Le label GEEIS a été créé en 2010 à l’initiative du fonds Arborus sous le haut patronage du Conseil économique et social européen. Son objectif : promouvoir l’égalité femmes-hommes dans la sphère professionnelle.