EY Atelier s’invite à Djerba

0
98

Emna Bouraoui, architecte diplômée de l’école d’architecture de Strasbourg, et Yosr Boushaba, designer issue de l’École des Beaux-Arts de Tunis, se sont rencontrées en 2002 durant leur passage professionnel au sein de l’agence d’architecture de Tarek Ben Miled. Depuis, les deux créatrices ont fondé EY Atelier, enseigne de design d’objets et fruit de leur amitié.

Quand avez-vous lancé la marque Ey ?

Nous avons commencé à travailler ensemble depuis 2002 jusqu’à créer en 2017 la marque « EY Atelier». Pour le lancement de notre marque en 2017, nous avons choisi d’exposer à la galerie Musk and Amber. Une exposition qui nous a fait gagner en visibilité tant l’exposition a réussi à mettre en valeur nos créations. En 2018, nous avons ouvert un atelier à Tunis où nous travaillons les finitions et terminons les assemblages de nos objets. Nous y organisons également des évènements pour le lancement de nos nouvelles lignes. Et ce 20 mai 2019, nous avons ouvert notre boutique à Djerba.

Quel est votre produit phare ?

Force est de constater que nos luminaires sont les créations qui ont le plus de succès auprès de nos clients, nous en concevons donc davantage que d’autres produits.

Étant donné que vous êtes toutes les deux créatrices, comment vous partagez-vous le travail ?

Pour chaque objet, la réflexion et la conception se font nécessairement à deux, donc chacune de nous injecte sa propre sensibilité ainsi que ses références. Au final, on ne sait plus qui a fait quoi tant nous arrivons à fusionner nos idées !

Pouvez-vous décrire l’univers de la marque « EY Atelier » en quelques mots ?

Nous essayons autant que possible de faire honneur à l’expression des nobles matières et des textures en mettant en valeur leurs qualités techniques et esthétiques à l’état naturel. En perpétuelle quête d’élégance et de sobriété, nous accordons beaucoup d’importance aux détails qui rendent chaque pièce unique.

Vous venez d’ouvrir une boutique à Djerba. Pourquoi avoir choisi ce lieu ?

Ayant déniché une petite boutique à Erriadh, nous avons trouvé l’endroit inspirant. Nous avons décliné nos créations en une ligne d’été, très épurée, dans des matières claires et naturelles. Pour ce faire, nous avons sollicité le travail des artisans du cap bon, de Tunis et de Sejnane.

Avez-vous des projets d’exportation ?

Oui il le faut. Et on y oeuvre car il faut que le design tunisien soit visible à l’étranger. Nous sommes un peuple qui témoigne d’une grande particularité: la femme tunisienne.

Propos recueillis par Zeineb Enneifer Ben Ayed

Crédit photos : EY Atelier

Paru dans MDT N°39