EXPO : De Fabriano à Tunis, le papier entre art et conservation

0
65

Promouvoir l’image de la région italienne les Marches (Est de l’Italie) à l’étranger grâce à l’une de ses excellences les plus connues, le « papier de Fabriano ». Voici l’objectif principal de l’exposition « Le Papier entre art et conservation » inaugurée le 13 février à la Bibliothèque Nationale de Tunisie et qui a également permis, le jour du vernissage, un moment de réflexion sur les problématiques liées à la conservation du papier et sur les expériences de la haute formation en matière de conservation et restauration dans la zone euro-méditerranéenne, développées en Tunisie grâce au projet Tempus Infobc – « L’innovation dans la formation pour les biens culturels: un nouveau curriculum euro-méditerranéen pour la préservation de biens culturels », financé par l’Union Européenne.

L’initiative est le fruit d’une collaboration entre différentes institutions italiennes et tunisiennes : la Fondazione Claudi, la Commune de Fabriano, le Musée du papier de Fabriano, l’Università degli Studi di Urbino, l’Ambassade d’Italie à Tunis, l’Institut Culturel Italien de Tunis, la Bibliothèque Nationale et l’Université Ezzitouna. L’exposition a un grand impact culturel et visuel et s’articule en trois parcours principaux : un parcours historique – avec l’exposition de documents attestant le passage du parchemin au papier (l’écriture et l’impression, de l’écriture des copistes à l’écriture manuelle, à l’écriture numérique ; la filigrane comme élément de sécurité pour les reproductions artistiques, le papier pour les billets de banque) ; un parcours contemporain – avec l’exposition de 21 livres d’artistes qui mettent en évidence l’utilisation du papier à des fins artistiques contemporaines et un parcours didactique – avec l’activité de conservation et de restauration réalisée durant ces trois années du nouveau parcours d’études.

Le projet Tempus Infobc, coordonné par le professeur Laura Baratin de l’Università degli Studi di Urbino, a introduit pour la première fois la formation en conservation et restauration dans le système universitaire tunisien à travers l’institution d’une Licence Appliquée en Conservation et Restauration des biens culturels d’une durée de trois ans, qui sera complétée par un Mastère de deux ans, grâce à un transfert de connaissances, de méthodologies et technologies entre les universités et les institutions européennes et tunisiennes. L’Université Ezzitouna a en effet ouvert la Licence Appliquée en Conservation et Restauration de l’héritage culturel et matériel: conservation et restauration des documents, en collaboration avec la Bibliothèque Nationale.

Exposition du 13 au 22 février, à la Bibliothèque Nationale.

Selon communiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here