Evasion : Istanbul l’intemporelle

0
232
Sainte-Sophie est le plus grand symbole de la ville d’Istanbul

Théâtre de l’histoire, Istanbul fût la Byzance des Grecs, la Constantinople de l’Empire romain d’Orient et la capitale des sultans ottomans. Éblouissant l’humanité durant des siècles, la ville est une véritable terre de contraste, à la fois moderne et historique, calme et énergique. À cheval entre l’Europe et l’Asie, elle nous fait découvrir ses multiples visages.

Bâtie sur sept collines surplombant la mer, elle est un enchevêtrement de ruelles, troué par de gros boulevards. Les rives du Bosphore se regardent et se contemplent. Deux gigantesques ponts suspendus jetés sur le Bosphore relient l’Istanbul asiatique à l’Istanbul européenne. À son tour, cette dernière est scindée en deux par un estuaire fameux, la Corne d’Or : au sud, la péninsule du vieux Istanbul qui regroupe la plupart des monuments connus. Au nord, les quartiers de Galata et Beyoðlu avec l’Istanbul fin XIXe siècle, prolongée par la ville moderne. Un véritable musée à ciel ouvert dont chaque ruelle raconte une histoire.

CARREFOUR DE TOUTES LES CROYANCES : SAINTE-SOPHIE ET LA MOSQUÉE BLEUE

Véritable carrefour entre l’Orient et l’Occident, Istanbul est sublimée par ses multiples édifices religieux. Les plus prestigieux et les plus visités sont Sainte-Sophie et la mosquée Bleue, véritables symboles de la ville. Érigée dans sa forme actuelle en 537, Sainte-Sophie a été pendant un millénaire la plus grande basilique chrétienne du monde. Centre religieux de l’Empire byzantin, elle est ensuite convertie en mosquée et symbolise, pendant cinq siècles, un islam triomphant. En 1923, la République turque prend la place de l’Empire ottoman et Sainte-Sophie, désacralisée, devient musée. Faisant face à la célèbre Sainte-Sophie, sur la place Sultanahmet, la mosquée Bleue, aussi appelée Sultan Ahmet Camii est certainement l’une des plus célèbres et parmi les plus belles mosquées d’Istanbul et du monde musulman. Elle est dotée de six minarets, dont la forme élancée est spécifique à l’architecture ottomane. Quatre minarets encadrant le bâtiment principal à coupole, tandis que deux autres marquent les angles de la cour attenante. Construite au 17e siècle à la demande du sultan Ahmet Ier, elle doit son nom aux très belles faïences bleues d’Iznik, qui recouvrent l’intérieur de la mosquée.

istanbul-panorama-2
Vue générale de la magnifique Istanbul de nuit

LE GRAND BAZAR

Ce lieu est absolument incroyable et entièrement dédié au commerce. Avec ses 58 rues, 18 portes, et ses 200 000 m2, le Grand Bazar reste le plus grand marché couvert « ancien » au monde. Construit en 1461 par Mehmet le Conquérant, il était à l’origine un marché couvert en bois. Il fut ravagé par un incendie quelques années plus tard et reconstruit en pierre. Détruit par un tremblement de terre au 19ème siècle, l’édifice actuel date de 1956. Aujourd’hui, rien que dans la partie couverte du Grand Bazar, on compte près de 4000 boutiques. On s’amuse à se perdre dans ses dédales sous son décor digne des milles et une nuits. Comme autrefois, à chaque rue sa spécialité et sa corporation. Chaussures, cuirs ou bijoux, les boutiques sont souvent regroupées. Une véritable ville dans la ville, le Grand Bazar est un des plus beaux endroits d’Istanbul, animée d’une authentique effervescence.

istanbul-3
La mosquée bleue magnifiée par ses six minarets

TOPKAPI ET DOLMABAHÇÉ, DES PALAIS D’EXCEPTION

Fabuleuse concentration de richesse, Istanbul regorge de magnifiques palais et merveilles. Les plus prestigieux sont le palais Topkapi et le palais Dolmabahçe. Le palais de Topkapi fut la résidence des sultans durant quatre siècles à partir de la prise de Constantinople. Il s’étend sur 70 ha et quatre cours intérieures, aménagées par les souverains successifs de jardins, de kiosques et de fontaines. Aux grandes heures du palais, on y comptait pas moins de 4 000 personnes, dont un millier de femmes dans le harem. Situé au bord de la vieille ville d’Istanbul, il renferme un luxe indescriptible. Pourtant dans une volonté de construire un palais plus moderne, les sultans transférèrent leur résidence du palais de Topkapi vers le palais Dolmabahçe de style rococo. Situé le long du Bosphorel, le Palais Dolmabahçe jouit d’une vue superbe. Il est le plus imposant des palais de la ville et en Turquie, comportant pas moins de 285 pièces, 45 salles, et 70 toilettes. Tout dans le palais de Dolmabahçe évoque l’opulence et la démesure. La construction du Palais dura onze années, de 1843 à 1854, sous le règne du sultan Abdülmecit I, Six sultans différents se sont alors installés successivement à l’intérieur de ce palais luxueux. À partir de 1924, date de l’instauration de la République turque, le Palais Dolmabahçe devint alors la propriété de l’État turc. Le palais est aussi connu pour avoir recueilli les derniers soupirs du « père de tous les Turcs », Mustapha Kemal, le 10 novembre 1938, à 9h05 précise, raison pour laquelle toutes les horloges sont arrêtées à cette heure.

HÔTELS

Hôtel Neorion

Situé dans le centre ville, au cœur d’Istanbul, l’hôtel Neorion est un parfait lieu pour découvrir toute la ville.
Orhaniye Cd. No: 14, 34110 İstanbul
Tél : +90 212 527 9090 www.neorionhotel.com

Hôtel Four Seasons Istanbul at the Bosphorus

Situé le long du Bosphore, le Four Seasons Hotel Istanbul at the Bosphorus occupe un palais ottoman rénové datant du XIXe siècle et dont l’architecture historique est en harmonie avec ses nitions luxueuses.

No: Kuloğlu Mh., Çırağan Cd. No:28, 34349 Bosphorus/ İstanbul
Tél : +90 212 381 4000 www.fourseasons.com

Hôtel Tomtom suites

L’établissement Tomtom Suites occupe un bâtiment historique dans le quartier de Galata à Istanbul. Ce quartier est un choix idéal pour les voyageurs qui s’intéressent à ces thèmes : vie nocturne, nourriture et shopping. Tomtom Kaptan Sk. No: 18, 34413, Istanbul

Tél : +90 212 292 4949 www.tomtomsuites.com