« Nous savons depuis longtemps que l’odeur est un élément d’attirance important, particulièrement pour les femmes« . C’est ce qu’a déclaré, à npr, Ian Stephen, professeur de génétique, d’évolution et de psychologie à l’Université de Macquarie (Australie) qui est également l’un des auteurs d’une étude publiée dans Evolution & Human Behavior. Son but : montrer que, par l’odeur de la peau, certains aliments consommés attirent plus que d’autres le sexe opposé.

Par la spectrophotométrie, méthode consistant à « diffuser une lumière sur la peau et à mesurer la réflexion de sa couleur« , les chercheurs de l’Université de Macquarie peuvent avoir « une bonne indication sur la quantité de fruits et légumes que nous consommons » grâce aux caroténoïdes (famille des carotènes) déposés sur la peau. Ils ont donc fourni des t-shirts blancs à des hommes et leur ont demandé de faire du sport.

legumes-homme

Après cette séance sportive, les chercheurs ont convié des femmes à un exercice particulier : sentir les t-shirts mouillés et en donner une description. Résultat : indépendamment de l’intensité de la transpiration, l’odeur des vêtements des hommes ayant consommé des légumes a été largement qualifiée de « fruitée », « douce » et « florale » par rapport à celle des hommes ayant mangé des glucides. En parallèle, l’étude a également démontré que les femmes étaient davantage attirées par les hommes dont la peau contient le plus de caroténoïdes, donc des légumes.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?