Enfants : 5 astuces pour qu'ils vous obéissent

0
2494

Etre une maman est un métier à plein temps. Aussi il arrive parfois qu’entre les bétises de l’aîné, les pleurs du petit dernier et les tracasseries quotidiennes, on en arrive à perdre patience et à hausser le ton. Vous vous sentez régulièrement débordée? Pas de panique, il existe des solutions pour affirmer votre autorité tout en douceur!

– Faites appel à votre imagination

La plupart des enfants en bas âge évoluent dans un monde peuplés de princesses, de princes et de super héros. La première chose à faire pour qu’ils vous écoutent est donc d’utiliser le même langage qu’eux! Votre fille rechigne à manger ses légumes? Racontez-lui que les princesses adorent les légumes, surtout cette sauce dont vous connaissez si bien la recette. Si votre enfant fait beaucoup de bruit, demandez-lui s’il entend le bruit des petites souris. Bien évidemment, il devra être tout à fait silencieux s’il veut parvenir à les entendre. Pour captiver son attention plus longtemps, il vous suffit de prolonger cette histoire. Connait-il le bruit que font les souris? Vous pouvez également vous amusez à chercher leur cachette, imaginer leur nombre, leur couleur… Autre situation : cela fait déjà deux fois que vous demandez à votre enfant de ranger ses jouets mais rien à faire, il semble déterminer à jouer avec vos nerfs. Une solution pourrait être de lui nouer une cape (avec du tissu, une serviette…tout ce que vous avez sous la main et qui pourrait faire l’affaire) et invitez-le à se mettre dans les bottes de son super héros préféré dont la mission est de ranger TOUS ses jouets.

– Evitez de dire « non » trop souvent

En tant que parent, vous avez le devoir d’apprendre certaines limites à votre enfant, notamment en lui interdisant de manger trop de bonbons ou d’embêter sa petite soeur. Mais à force de dire « non », vous risquez de créer une grande frustration chez votre petit mais aussi de vous coller l’image de la maman trop autoritaire. Comment instaurer des limites sans pour autant passer pour la méchante? Il existe d’autres façons de montrer votre opposition, par exemple en utilisant un regard désapprobateur accompagné d’une honomatopée (« hep »…) ou tout simplement en offrant à votre enfant une alternative : « laisse le jouer de ton frère, prend plutôt le tien » au lieu de « ne joue pas avec le jouet de ton frère ». Nous avons malheureusement tendance à oublier (par manque de temps) que les enfants sont aussi capables de réfléchir à leurs actes. Pourtant il est très intéressant de l’amener à reconsidérer certaines de ses initiatives que vous jugez mauvaises. Il vous suffit de le questionner (« Penses-tu que c’est une bonne idée de faire ça comme ça? »), votre enfant apprendra alors peu à peu à réfléchir avant d’agir!

– Mettez-le au défi

Les enfants adorent jouer et tester leurs capacités. Mettez à profit cette spécificité pour amener votre enfant à faire des choses qu’il n’il refuse habituellement de faire. Il ne veut jamais ranger sa chambre? Mettez votre enfant au défit, défiez-le de ranger sa chambre en 10 minutes (s’il ne sait pas encore lire l’heure, montrez-lui le temps qui lui est imparti grâce au positionnement des aiguilles). Cette technique est très simple et d’une efficacité redoutable. L’utilisation d’une horloge stimule les enfants à se dépasser pour faire leur tâche dans un temps record.

– Soulignez les points positifs

De la même façon qu’il ne faut pas abuser du « non », il est important de souligner la bonne attitude de votre enfant. N’oubliez pas que les enfants sont enfants sont très sensibles aux compliments! Si vous prenez le temps de valoriser ses bonnes actions, de lui dire de temps en temps que vous êtes fière de lui, il sera encore plus motivé à adopter une bonne conduite pour obtenir davantage de compliments. Les enfants ont besoin de beaucoup d’amour et d’affection pour s’épanouir et devenir des adultes doté d’une belle assurance. Si des paroles agressives, insultantes ou rabaissantes affectent durablement un enfant, il en est de même pour le manque de reconnaissance. Rassurer son enfant quant à ses capacités est la garantie d’une solide confiance en soi et d’une bonne estime personnelle.

– Parlez d’une seule voix

Qu’importe la relation que vous entrenez avec votre conjoint, vous devez veillez à toujours parler d’une seule et unique voix. Votre progéniture ne doit être sous aucun prétexte le témoin de votre désaccord. Lorsqu’un des parents désavoue son conjoint, cela pousse l’enfant à prendre parti pour son papa ou pour sa maman, lui donnant ainsi l’occasion de jouer sur la divergence des points de vue des adultes. Faites en sorte d’être sur la même longueur d’onde quant à son éducation et les limites que vous lui imposez. Parler d’une seule voix permet de renforcer votre autorité!]]>