En mots et en musique, rencontre autour du dernier ouvrage de Azza Filali à L'Agora

0
900

Amis littéraires, amoureux des livres, fans des mots, passionnés de production locale, voici pour vous un rendez-vous incontournable pour bien démarrer l’année, un livre à la main, dans le sac ou dans la voiture. Il est temps de changer vos habitudes, de lâcher votre smartphone et de vous offrir des moments lecture lors de vos pauses ou de vos attentes chez le docteur.

Initiation en douceur, ou rendez-vous à ne pas rater, L’Agora et la librairie Clairefontaine, se rassemblent vendredi 9 janvier, le temps d’une rencontre autour du dernier né de Azza Filali : Les Intranquilles.

La rencontre est intitulée « En mots et en musique », puisqu’elle réunit, l’auteure Azza Filali, l’universitaire Mondher Jabberi et la chanteuse Aida Niati, doctorante en musicologie et diplômée de l'Institut supérieur de musique de Tunis. Cette dernière interprètera au luth le répertoire de la chanson tunisienne.

Synopsis du livre : Tunis, février 2011. Lorsqu’Abdallah, ancien mineur de Redeyef, débarque dans la capitale en quête d’un travail, il croise des habitants confrontés à leur propre destin. Car la révolution, qui démantèle un régime, bouleverse aussi les vies. Il en est ainsi de Jaafar, enrichi frauduleusement sous l’ancien pouvoir, de sa fille Sonia, ardente et fantasque, et de Hechmi, l’islamiste dévoué à la cause. Tous trois voient, en quelques mois, leurs certitudes vaciller, leur chemin se séparer de la foule. Dans cet entre-deux flottant, du renversement d’un dictateur aux premières élections libres, les personnages de ce roman perdent leur écorce d’habitudes et de stéréotypes. En chacun remonte alors cette intranquillité périlleuse mais féconde qui est la vie même…
Après "L’heure du cru" et "Ouatann", Azza Filali poursuit dans "Les intranquilles" le portrait acéré et ironique d’une société qui, changeant de normes, garde intacte sa force d’oppression.

L'auteur : Azza Filali est romancière et médecin. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages qui font référence dans la littérature tunisienne d’aujourd’hui. Son précédent roman Ouatann (Elyzad, 2012) a obtenu le prix Comar d’Or. Sensible aux remous du paysage politique depuis la révolution de 2011, Azza Filali écrit aussi dans la presse tunisienne.

Soyez donc au rendez-vous, à L'Agora, 5 avenue Taïeb Mhiri, Marsa Ville, 2070 La Marsa, le vendredi 9 janvier à 18h00.

]]>