En chiffres: Un rapport annuel sur l’esprit des jeunes du monde arabe.

0
636

Le huitième rapport annuel sur l’état d’esprit des jeunes du monde arabe a été publié mardi 12 avril 2016. Elaboré par PSB (Penn Schoen Berland), un grand cabinet d’études américain, le rapport Arab Youth Study révèle en chiffres l’état d’esprit actuel de la jeunesse des pays arabes, notamment 5 ans après le début du printemps arabe.

Pour cette étude, 3500 interviews en face à face ont été réalisées sur un échantillon de jeunes ayant entre 18 et 24 ans dans ces pays : Bahreïn, Koweït, Amman, Qatar, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Jordanie, Iraq, Liban, Palestine, Yémen, Algérie, Egypte, Libye, Maroc et Tunisie. L’étude s’est faite entre le 11 janvier et le 22 février. En Tunisie, les interviews ont été conduites dans 3 villes : Tunis, Sfax et Sousse. Pour télécharger le rapport en entier et en détails, c’est ICI.

Des chiffres et des faits

1/ La jeunesse arabe et Daesh: La majorité des jeunes arabes rejettent Daesh et pensent que le groupe échouera à établir un Etat Islamique. Mais pour la deuxième année consécutive, les jeunes considèrent Daesh comme un obstacle auquel ils doivent faire face. 50% des interviewés pensent que Daesh est le plus gros obstacle, contre 36% qui pensent que le chômage est le premier obstacle auquel les jeunes doivent faire face.

50% des interviewés pensent que Daesh est le plus gros obstacle

2/ La jeunesse arabe et le travail: Pour ces jeunes, c’est le manque d’emplois et d’opportunité qui constitue la première raison de recrutement chez Daesh. Alors que 25% disent ne pas comprendre pourquoi les jeunes rejoignent le camp des jihadistes, 24% estiment que c’est le chômage, et le manque d’opportunités de trouver de travail qui les conduisent à rallier les rangs de ces cellules terroristes.

Plus spécifiquement, et concernant l’emploi, 56% des jeunes tunisiens pensent qu’il n’y a pas de véritable opportunité de travail dans leur pays. 28% pensent le contraire et 16% ne savent pas ce qu’il en est.

 

56% des jeunes tunisiens pensent qu’il n’y a pas de véritable opportunité de travail dans leur pays

3/ La jeunesse arabe et les religions: Près de la moitié des jeunes pensent que la religion tient une place importante dans leur région et que les relations Sunnites/Chiites se détériorent de plus en plus. En Afrique du nord, 47% pensent que la religion joue un rôle trop important dans le monde arabe, contre 25% qui ne sont pas d’accord avec cette idée.

4/ La jeunesse arabe et les pays alliés: Durant les 5 dernières années, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, ou encore les Etats-Unis sont vus comme étant les plus grands alliés des pays arabes. Cependant l’Iran est en perpétuelle avancée et est en passe de devenir l’allié de pays comme l’Irak, le Liban ou la Palestine.

Un petit focus sur l’Afrique du Nord, qui place l’Arabie Saoudite comme un allié pour 70% des jeunes, contre 24% qui le considèrent comme un ennemi. Contrairement à l’Iran qui est considéré à 52% comme un ennemi par les jeunes d’Afrique du Nord, contre 38% qui le voient en allié.

Les Etats-Unis sont pour 66% des jeunes d’Afrique du Nord considérés comme un allié, alors que 32% seulement les voient comme un ennemi.

Les Etats-Unis sont pour 66% des jeunes d’Afrique du Nord considérés comme un allié, alors que 32% seulement les voient comme un ennemi.

5/ La jeunesse arabe et le nucléaire: Les jeunes arabes sont divisés sur l’accord nucléaire Iranien. Le plus grand soutient vient d’Oman. Quant au conflit Syrien, il représente pour 39% des jeunes, une guerre par procuration entre des puissances mondiales. 29% le considèrent comme une révolution contre le régime de Bachar Al Assad et 22% le voient comme une guerre civile.

rapport-1

6/ La jeunesse arabe et la démocratie:  Cinq ans après le démarrage du printemps arabe, la plupart (58%) des jeunes d’Afrique du nord considère que la priorité est à la stabilité plutôt qu’à la démocratie.

En Tunisie, 24% uniquement pensent que le monde arabe va mieux depuis le printemps arabe.

En Tunisie, 24% uniquement pensent que le monde arabe va mieux depuis le printemps arabe.

7/ La jeunesse arabe et les droits de l’Homme: Les jeunes arabes veulent que leurs dirigeants fassent plus d’effort en faveur des droits de l’Homme et des libertés, particulièrement concernant les femmes. C’est ce que pense 68% des jeunes d’Afrique du Nord, 74%  des pays du Golf et 57% des pays du Machreq et le Yemen.

8/ La jeunesse arabe et leur idéal: Les Emirats Arabes Unis sont considérés comme étant le pays le plus stable économiquement et le modèle à suivre. D’ailleurs 22% des jeunes questionnés donnent les Emirats comme le pays où ils aimeraient vivre, contre 15% qui préféreraient aller vivre aux Etats-Unis et 11% en Allemagne. Pour 36% des jeunes, les Emirats représentent la sécurité et la stabilité.

Les Emirats Arabes Unis sont considérés comme étant le pays le plus stable économiquement et le modèle à suivre

9/ La jeunesse arabe et le pétrole: Les jeunes sont de plus en plus concernés par le cours du pétrole qui augmente. Une préoccupation qui concerne particulièrement les jeunes vivant dans les pays appartenant à l’OPEC ( Organization of the Petroleum Exporting Countries). 78% pensent que les énergies doivent être subventionnées par leur gouvernement.

78% pensent que les énergies doivent être subventionnées par leur gouvernement

10/ La jeunesse arabe et les médias: Les jeunes arabes vont chercher les informations sur le net (32%) plutôt que dans les journaux et magazines papier (7%)  ou encore à la télé (29%).

Rapport-2