eL Seed : le poète des murs

0
431

eL Seed  est un graffiteur français d’origine tunisienne. Il est l’auteur de « calligraffitis », un style mélangeant la calligraphie arabe et le graffiti. Ses premières fresques naissent sur les murs parisiens en 1998. C’est en 2004 qu’il découvre l’art de la calligraphie et commence un travail de recherche sur ce sujet. eL Seed  nous fait part de sa réinterprétation d’un art classique arabe tout en l’intégrant à une expression plastique contemporaine, un mélange parfait d’orient et d’occident.

En septembre 2012, il est invité à peindre sur une face du minaret de la mosquée principale de Gabès un graffiti reprenant un verset du Coran sur l’enseignement de la tolérance.

jara-mosque-minaret-side-1-gabes-tunisia
Fresque sur le minaret de la mosquée Jara à Gabès – Tunisie

Aujourd’hui, on retrouve son travail à travers le monde, de Doha à Montréal. L’artiste eL Seed a déjà exposé ses œuvres à la Galerie Itinerrance à Paris en 2012, à la Tour Paris 13 en octobre 2013, à l’Institut du monde arabe à Paris en juin 2014, et dernièrement dans le projet de Street Art Djerbahood à Djerba…

lostwalls_temoula
Fresque à Temoula – Tunisie

Il a également présenté sa première exposition personnelle en Tunisie, à l’Association des anciens élèves du collège Sadiki à la médina de Tunis.

La calligraphie arabe et le graffiti sont deux expressions artistiques éloignées dans le temps mais porteuses d’un même message de paix et de tolérance. La ville est embellie par les couleurs et des bâtiments parfois oubliés sont mis en valeur. C’est de cette vision de paix que, en parcourant plusieurs fois le monde, eL Seed imprègne son art. Il représente aussi dans le contexte historique de la Tunisie actuelle, un renouveau et une voix porteuse d’espoir.

starwars_lostwalls
Fresque « Starwars » – Tunisie

Photos : courtoisie eL Seed

Texte : Khadija Djellouli