L’artiste tunisien El Seed a dénoncé sur sa page Facebook le vol de son œuvre par le CEPEX (Centre de promotion des Exportations) qui l’aurait utilisée sur la façade du pavillon tunisien à Expo Dubaï. Il revient d’ailleurs sur cette affaire qui avait commencé en 2019 lorsque l’agence de design britannique Pico l’avait contacté pour travailler sur un projet artistique à présenter à Expo Dubaï 2020. Projet qui avait été retenu en décembre 2019 mais abandonné en octobre 2020 à cause du changement de la direction du CEPEX. El Seed raconte même qu’il avait été contacté par cette dernière afin de retravailler ensemble en excluant Pico, proposition qu’il avait refusée par déontologie et respect pour son premier partenaire.

Toutefois, quelques mois plus tard, l’artiste découvre que son œuvre a été utilisée à son insu sur la façade ainsi qu’à l’intérieur du pavillon tunisien à Expo Dubaï 2020. En effet, il affirme que la calligraphie qu’il avait créée avait été mélangée au travail d’un autre artiste. En contactant la direction du CEPEX, celle-ci se défend en renvoyant la balle à DIXVERSIONS, le cabinet de design qui s’est occupé de la mise en place du pavillon.

Le Tunisia Expo Dubaï a même publié un communiqué relatif à cette affaire et affirme avoir ouvert une enquête interne afin de vérifier la véracité des allégations portées par El Seed.