Deux mois de prison ferme pour Ines Ben Othman

0
948

La réalisatrice Ines Ben Othman a été condamnée à deux mois de prison ferme et à une amende symbolique de la valeur de 1 millime mercredi 7 janvier 2015 par le tribunal de première instance de l’Ariana.

L’audience a été très agitée. En effet, l’audience a été levée un moment après une altercation entre le comité de défense et la juge de première instance. Abednaceur Laouini, un des avocats de la cinéaste, a dénoncé un jugement déjà prêt et a condamné le manque d’indépendance de la justice – ce qui lui a valu un procès verbal pour outrage à magistrat. Les avocats de la réalisatrice comptent faire un recours en appel aujourd’hui.

Ines Ben Othman avait été arrêtée le 19 décembre dernier alors qu’elle s’était rendue au poste de police d’Ennasr pour déposer une plainte contre l’adjointe au chef du poste, qui l’aurait harcelée et insultée sur Facebook. La jeune femme a alors été arrêtée et accusée d’outrage à un fonctionnaire public. D’après ses avocats, la cinéaste et activiste aurait même été agressée lors de son arrestation.  La blogeuse et membre du comité de soutien, Lina Ben Mheni, avait déclaré sur les ondes de la radio Express Fm qu’il s’agit là «d’un règlement de compte entre sécuritaires et membres du syndicat des forces de sécurité». En effet, Ines Ben Othman, fiancée à Walid Zarrouk, un syndicaliste des forces de l’ordre célèbre pour avoir dénoncé plusieurs affaires de corruption et agissements suspects, notamment au poste de police d’Ennasr, là où la réalisatrice avait été arrêtée.

]]>