Triste weekend pour la Tunisie qui a connu en l’espace de deux jours deux terribles accidents. Le premier qui s’est produit dans la délégation de Sabala dans le gouvernorat de Sidi Bouzid a provoqué la mort de 12 personnes dont 7 ouvrières agricoles. Le deuxième a causé des blessures à 15 ouvrières dans la délégation de Foussena à Kasserine. Le point commun entre les deux : le transport de ces femmes dans des conditions désastreuses.

S’il ne s’agit pas de la première fois que des ouvrières agricoles perdent la vie à cause du transport ne répondant à aucune norme de sécurité, le nombre de victimes ainsi que leur condition sociale ont cette fois-ci (et plus que d’habitude) créé un véritable tollé sur le net.

Certains ont pointé du doigt la nonchalance et le manque de volonté des dirigeants de réglementer ce secteur et de fournir des moyens de transport aménagés pour tous les travailleurs agricoles, d’autres ont remis sur le tapis la question de l’égalité dans l’héritage, un moyen de garantir une rentrée d’argent aussi minime soit-elle pour ces femmes marginalisées et souvent oubliées. Dans les deux cas, il serait grand temps d’amender la loi relative au transport terrestre organisant le transport des ouvriers et ouvrières agricoles afin de leur garantir des conditions décentes.

Les ouvrières agricoles sont un exemple de la nécessité de l’égalité en tunisie … ce sont elles qui bossent dur ( les…

Gepostet von Emna Darghouth am Sonntag, 28. April 2019

Mais je rêve éveillée???😲😴😣😢Pourquoi est-il impossible à ce gouvernement de bras cassés et d'incompétents d'INTERDIRE…

Gepostet von Sonya Chaabane am Samstag, 27. April 2019

Il ne faut surtout pas mourir. C'est ça qui pose problème. Et surtout depuis qu'ils se mettent à mourir par douzaines….

Gepostet von Lotfi Achour am Sonntag, 28. April 2019

Chaque fois que les camions de la mort emportent des ouvrières agricoles, on rejette la faute sur les féministes et on…

Gepostet von Monia Ben Jémia am Sonntag, 28. April 2019