Dar Ras Jbel, un véritable havre de paix

0
220

Les maisons d’hôtes se multiplient et ne se ressemblent pas. Et comme l’hiver a été clément cette année, on a eu envie d’essayer pour vous, le temps d’un weekend, une maison d’hôtes pieds dans l’eau. Direction le gouvernorat de Bizerte au nord-est de la Tunisie, plus précisément la ville de Ras el Jebel, réputée entre autres pour la qualité et la fraîcheur de ses produits. À seulement quelques minutes en voiture du centre-ville, et après 1 km de piste au beau milieu de la forêt, se trouve Dar Ras Jbel. La fameuse maison rouge, comme on l’a baptisée dans la ville, à peine remarquable par sa couleur, s’est avérée être une belle cachottière. Retour sur un séjour pas comme les autres.

La chambre

Après un accueil bien chaleureux du propriétaire et également de ses adorables chiens, j’ai découvert ma chambre ; une belle suite à l’étage avec terrasse qui donne sur la mer et le jardin. La pièce est composée comme suit : un lit deux places en face d’une porte-fenêtre, une salle d’eau en bois avec une étrange lumière rouge et un joli dessin discret sur le mur, un petit coin « salon » et la magnifique terrasse qui m’a servi d’espace yoga et petit déjeuner.

Espace commun et déco

Au rez-de-chaussée se trouvent la cuisine, la salle à manger, le salon principal et un deuxième coin plus intime, tous ouverts les uns sur les autres.
Du rustique au moderne, en passant par l’ethnique, chaque espace est imprégné d’une touche d’originalité et de mélanges improbables d’éléments décoratifs, qui le rendent unique.

Malgré le rouge Marrakech imposant sur tous les murs extérieurs de la villa, à l’intérieur c’est plutôt le bleu qui est discrètement prédominant ; un petit clin d’œil à la mer à quelques pas seulement de la plage. Les objets de décoration sont quant à eux variés. J’ai d’ailleurs eu un coup de cœur pour les horloges murales, dont aucune n’indique l’heure exacte, appuyant ainsi la philosophie de la maison qui est d’oublier le temps.
Au milieu de cette décoration particulière, une bibliothèque bien garnie et une belle cheminée viennent sublimer cette sensation de chaleur que la demeure dégage.

L’extérieur

Entourée par la forêt d’un côté et la mer de l’autre, Dar Ras Jbel s’est harmonieusement incrustée dans la nature. La demeure dispose en effet d’un grand jardin orné de belles plantes dont deux grands palmiers. Pour chiller, on a l’embarras du choix ; on peut s’allonger sur le gazon, profiter de la balançoire ou se poser tout simplement sur l’une des terrasses de la maison. Quant aux activités, terrain de volley-ball, pétanque, tir à l’arc… sont à la disposition des clients. Me concernant, j’ai préféré cueillir les pommes de pin dans la forêt et apprendre à allumer la cheminée.

Pour les adeptes de la méditation, si vous êtes à la recherche du spot idéal pour une belle retraite, vous allez être plus que servis. Sous un arbre ou sur l’une des terrasses en hauteur, vous allez être bercés et emportés par les chants des oiseaux et le bruit des feuilles et des vagues. Testés et approuvés ! Au beau milieu de tout ça, vous tombez sur une petite allée qui mène vers la terrasse pieds dans l’eau à travers laquelle vous avez accès à une plage quasi-vierge.

Table d’hôtes

Comme j’étais en demi-pension, j’ai décidé de dîner le premier jour et de déjeuner le lendemain. Au déjeuner, on était plutôt nombreux car il y avait d’autres clients. Le maître d’hôtes nous a préparé un couscous au poulpe, exquis… une salade variée et un délicieux caviar d’aubergines.

On a ensuite eu des fruits de saison comme dessert. Quant au dîner, étant seule, j’ai eu droit à un menu plus élaboré que j’ai préalablement approuvé, mais qui était un tantinet plus cher. Crème de champignons au beurre de truffe noire, filet de bœuf saignant comme j’aime (mention spéciale pour la cuisson), sauce au poivre et son savoureux jus de viande. Comme dessert, je me suis régalée avec ma mousse au chocolat noir, crumble et compote de pommes.

S’agissant du petit déjeuner, inclus dans le logement, il était classique tout en faisant honneur aux produits locaux : café, jus d’orange, tabouna, une délicieuse confiture maison (coing et orange/cannelle), une très bonne crème ricotta/huile d’olive et des muffins maison.

Verdict

Vous l’aurez compris, j’ai passé un weekend parfait durant lequel j’ai eu la chance de pouvoir me ressourcer. Néanmoins, je vous livre quelques conseils afin d’éviter les mauvaises surprises dans ce petit coin de paradis :

– Si vous n’aimez pas les chiens, vous risquez d’être gênés.
– Si vous souhaitez vous baigner, pensez à vous procurer des chaussures de plage.
– Si vous préférez être servis comme dans un hôtel, sachez que la maison prône plutôt le principe de partage et de convivialité.
– Si vous avez la phobie du mauvais temps, vérifiez la météo avant de réserver. En revanche, les amateurs de kitesurf trouveront leur bonheur par les jours de tempête.

Namasté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here